Kirghizistan

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Kirghizistan
  4. Sud du lac Issyk-Koul

Sud du lac Issyk-Koul

Les avis divergent sur la question de la plus belle route longeant le lac Issyk-Koul : nord ou sud ? Les occidentaux ont tendance à préférer la route du sud, moins fréquentée, surtout l’été en l’absence des touristes nombreux se rendant dans les complexes de Tcholpon-Ata. Cependant, on n’aperçoit le lac que depuis certains tronçons de la route, notamment entre Tamga et Tosor et entre les Km 102 et 95 (est de Ton).
Cette région constitue une base pratique pour visiter la rive sud du lac Issyk-Koul, dotée de superbes itinéraires équestres et pédestres dans les montagnes derrière Barskoön, de plages correctes à Tosor, et d’hébergements chez l’habitant à Tamga. Toutefois, le transport est toujours un peu délicat, et presque tous les hébergements sont fermés hors saison, ou pris d’assaut par les athlètes russes s’entraînant tout l’hiver.
L’enfant du pays le plus illustre fut Mahmud al-Kashgari, auteur du premier dictionnaire comparatif des langues turques, le Divan Lughat at-Turk (Glossaire des dialectes turcs), rédigé entre 1072 et 1074 à Bagdad. Les habitants aiment à souligner qu’il existait ici une cité de près de 100 000 âmes, qui fut rasée par l’un des petits-fils de Gengis Khan. Au XXe siècle, la région servait de relais à l’armée à l’époque des échauffourées frontalières entre l’URSS et la Chine, tandis que Tamga était un centre thermal réservé aux officiers d’élite de l’Armée rouge.

Barskoön.

Avec son architecture passable, Barskoön (Barskaoun en russe) constitue un point de départ pratique pour rejoindre les meilleurs sentiers équestres du lac Issyk-Koul au sud. Si c’est sur votre route, la fabrique de yourtes vaut bien le petit détour depuis la route principale.
Vallée de Barskoön. Le plus simple (et de loin) pour s’enfoncer dans les paysages somptueux au-delà du sud du lac Issyk-Koul est d’emprunter la large route de terre en bon état qui mène jusqu’à la très controversée mine d’or de Koumtor, et de quitter la route côtière vers le sud au Km 140/80. Si vous allez trop loin, il vous faudra des permis pour passer. Le mieux est de s’arrêter après le Km 21 aux cascades de Barskoön, 2 km après un curieux camion sur un socle. La petite cascade est à 15 minutes de marche, près d’un buste de Youri Gagarine. Les cascades supérieures, visibles à travers les sapins, sont à deux bonnes heures de grimpette.

Tamga.

Avec ses maisons de style isba russe, Tamga est un petit village tranquille, l’un des plus jolis de la région. Il comporte un fascinant cimetière sur la colline à l’arrière de la ville. Au crépuscule, ses pierres tombales en forme de yourte se détachent sur le lac Issyk-Koul en toile de fond.
On peut également faire du trekking dans les vallées derrière Tamga pour se rendre à 6 km jusqu’à une inscription tibétaine difficile à dénicher sans aide, appelée Tamga Tach. La Tamga Guesthouse propose des treks ou des circuits équestres de 1 à 3 jours jusqu’aux gorges de Tamga ou jusqu’au lac Ochincheck, ainsi que des excursions de 4 jours à Chakury Köl (3 800 m). Tamga est à 2 km environ de la principale route longeant le lac, par une route marqué d’un avion sur un socle au-dessus du Km 135,6/84,4. Ozyornaya, la première rue à main droite lorsque vous entrez dans l’agglomération, compte plusieurs hébergements chez l’habitant. À 300 m, près d’une poignée de commerces, Issyk-Kulskaya tourne à droite en formant une sorte de rue principale rappelant le Far West. Elle se termine en cul-de-sac au niveau de la station thermale. Les habitants sont fiers que le premier cosmonaute au monde, Youri Gagarine, soit venu en vacances ici.

 

Mis à jour le : 17 mars 2015
Paramètres des cookies