Équateur : Si vous aimez

Splendeur coloniale

Avec ses splendides églises, cathédrales et couvents (datant pour certains du XVIe siècle) dominant des places pittoresques, l’Équateur est un véritable joyau architectural. Les centres coloniaux de Quito et de Cuenca rivalisent de beauté et sont inscrits au patrimoine mondial de l’humanité. 
  • Quito : Les rues animées du Centro Histórico (vieille ville) sont truffées de trésors. Faites un voyage dans le passé en pénétrant dans les splendides églises, les maisons patrimoniales et les galeries d’art colonial. 
  • Cuenca : Plus petite et décontractée que la capitale, Cuenca n’en est pas moins impressionnante, avec ses clochers élancés dominant des rues pavées et sa rivière qui s’écoule tranquillement en contrebas.
  • Loja : Elle renferme un centre colonial pittoresque doté de rues et de places centenaires.
  • Riobamba : La spectaculaire cathédrale et le couvent du XVIe siècle joliment restauré ont conservé tout leur charme malgré l’activité foisonnante de la ville.

Paysages spectaculaires

L’Équateur compte une myriade de panoramas à couper le souffle : imposants sommets, forêts d’altitude sous la brume, végétation amazonienne, ou encore l’archipel des Galápagos, semblant appartenir à un autre monde.
  • Laguna Quilotoa : Ce lac de topaze blotti dans un cratère volcanique offre un cadre idyllique pour une randonnée 
  • Chutes de San Rafael : Les plus hautes chutes du pays, au cœur de la forêt équatoriale, valent bien un détour sur votre trajet pour l’Oriente
  • Lagunas de Mojanda : Ces lacs alpins haut perchés scintillent comme des diamants sertis dans la Sierra du Nord
  • Parque Nacional Cotopaxi : Admirez la vue sur les hauteurs du volcan Cotopaxi (5 897 m) : lors d’une escalade, d’une randonnée, ou depuis l’une des haciendas historiques installées sur ses flancs
  • Isla Isabela (Albemarle) : En embrassant du regard le lac Darwin ou le volcan Sierra Negra sur l’Isla Isabela, on comprend que le charme des Galápagos n’est pas attribuable qu’à sa faune (p. 321).

Sensations fortes

Les mordus de sensations fortes n’auront que l’embarras du choix dans ce pays andin à la nature préservée, entre sommets enneigés, rivières bouillonnantes et vagues déferlantes. 
  • Tyrolienne : Dans la forêt d’altitude de Mindo, percez la canopée à tombeau ouvert sur l’une des deux tyroliennes 
  • Rafting en eaux vives : Rendez-vous à Tena, dans l’Oriente, pour l’un des parcours les plus riches en adrénaline du pays, comprenant différents niveaux (classes III à V)
  • VTT : Si les circuits de VTT ne manquent pas, notre préféré reste la descente des flancs du Chimborazo, à 6 310 m d’altitude – de préférence 
  • à Riobamba
  • Surf : Il est possible de surfer sur toute la côte, et même dans les Galápagos, mais l’un des meilleurs endroits pour se faire la main (et profiter de l’ambiance festive) est Montañita

Marchés d’artisanat

Prévoyez de la place dans vos bagages ou achetez un sac supplémentaire sur place. Vous n’aurez que l’embarras du choix : pulls en laine, sacs tissés à la main, poteries, flûtes de Pan, tissages élaborés, etc.
  • Otavalo : Le marché tentaculaire d’Otavalo est le plus célèbre de tous, et il est incontournable si vous visitez le pays pour la première fois. Le samedi est la journée la plus intéressante
  • Mercado Artesanal La Mariscal : Si vous ne pouvez pas vous éloigner de Quito, ce marché quotidien dans la Mariscal présente un bon choix de vêtements et d’artisanat
  • Saquisilí : Chaque jeudi, ce marché attire une foule d’acheteurs, principalement locaux, et offre un aperçu fascinant de la vie dans la Sierra
  • Gualaceo, Chordeleg et Sigsig : À la sortie de Cuenca, ces trois petites villes accueillent de charmants marchés le dimanche, jour où les artisans locaux vendent leurs superbes productions, comprenant chapeaux, bijoux, sculptures sur bois et tissages 

Rencontres sauvages

Une variété étonnante d’animaux a élu domicile sur les îles et dans les forêts équatoriales et d’altitude, les prairies d’altitude et les forêts tropicales sèches du pays. Vous trouverez des sites ornithologiques de niveau mondial et pourrez faire des rencontres inoubliables avec les animaux (aussi bien en Amazonie que dans les Galápagos).
  • Observation des oiseaux : Avec plus de 400 espèces répertoriées dans la région, les forêts d’altitude de Mindo sont un paradis pour les ornithologues 
  • Lodges dans la jungle amazonienne : Guettez singes, toucans, caïmans, platanistidés et bien d’autres animaux depuis l’un des lodges bordant le cours inférieur du Río Napo
  • Parque Nacional Podocarpus : Ce parc immense, mais peu connu, de la Sierra du Sud abrite un nombre infini d’espèces animales (et végétales), dont des tapirs, des ours et près de 600 espèces d’oiseaux 
  • Galápagos : Les créatures qui peuplent ces îles fascinantes sont si calmes qu’il vous sera difficile de ne pas trébucher sur les lions de mer que vous croiserez en chemin

Escalade, randonnée et trekking

Chaussez vos crampons et entamez l’ascension d’un volcan de 5 000 m, parcourez des forêts menacées ou planifiez un itinéraire de village en village dans la Sierra. Que vous souhaitiez faire une randonnée d’une journée ou un trek de plusieurs jours, vous serez comblé.
  • Quilotoa : Les passionnés de randonnée ne manqueront pas ce voyage panoramique dans la Sierra : marchez de Quilotoa à Isinliví, en passant par Chugchilán, et dormez dans les petites pensions des villages situés sur votre route
  • Cotopaxi : Si seulement une personne sur deux atteint le sommet de cet imposant volcan, il n’en reste pas moins l’un des parcours d’escalade les plus prisés du pays. Vous trouverez des guides à Quito 
  • Chemin de l’Inca : Cette randonnée de 40 km (3 jours) jusqu’à Ingapirca suit l’ancienne route royale inca et traverse des paysages pittoresques
  • Parque Nacional Machalilla : Ce parc national côtier près de Puerto López offre de superbes possibilités de randonnée d’un ou de plusieurs jours 

Histoire précolombienne

L’Équateur, terre aux multiples cultures, est peuplé par l’homme depuis des milliers d’années. Les ancêtres des Indiens d’aujourd’hui occupaient presque chaque parcelle du territoire. C’est dans les musées que l’on trouve les meilleurs vestiges de ce riche passé.
  • Casa del Alabado : Ce très beau musée nouvellement installé dans la vieille ville renferme des œuvres d’art précolombiennes et s’intéresse aux anciennes croyances
  • Museo Nacional : Plongez dans le passé en découvrant la plus grande collection d’objets précolombiens du pays. Ne manquez pas les salles obscures renfermant de superbes bijoux en or 
  • Ingapirca : Admirez les techniques de maçonnerie inca et le temple du Soleil, dans le site archéologique le mieux conservé du pays
  • Agua Blanca : Dans cette communauté indienne côtière, des guides proposent des visites du fascinant musée archéologique et des ruines voisines, ancien site majeur des Manta 

Festivités

Les festivals équatoriens, en particulier les fêtes traditionnelles de la Sierra, valent largement le détour. Chaque ville et village possède ses célébrations locales, qui comprennent toutes une bonne dose de feux d’artifice, d’alcool, de musique et de danses.
  • Fiesta del Yamor : En septembre, pendant deux semaines, Otavalo célèbre les récoltes automnales dans la joie et la bonne humeur
  • Mamá Negra : Défilés, sorcières, cochons rôtis, un homme déguisé en femme noire, et quantité d’aguardiente (alcool de canne à sucre) sont les ingrédients de ce festival délirant dans la Sierra 
  • Fiestas de Quito : Pendant les jours qui précèdent l’anniversaire de la fondation de la ville, le 6 décembre, la capitale s’anime de concerts, de reines de beauté, de flamenco, de fêtes nocturnes et de corridas
  • Fiesta de Frutas y Flores : Fin février, Ambato voit la vie en rose, avec processions, défilés et une myriade de fruits et de fleurs

Culture indienne

Avec plus de 3 millions d’indígenas issus d’au moins une douzaine de groupes différents, les occasions ne manquent pas de découvrir la culture indienne équatorienne. Des projets communautaires écotouristiques permettent de vivre des expériences inoubliables.
  • Tsáchila : Près de Santo Domingo, vous pourrez découvrir les traditions et les croyances des Tsáchila, qui compte quelque 3 000 membres 
  • Cofán : En plein cœur de l’Amazonie, les Cofán gèrent l’un des plus anciens projets éco-touristiques du pays. Découvrir la forêt à travers leurs yeux est une manière unique d’appréhender l’Amazonie
  • Shuar : Allez à Macas, dans l’Oriente, pour organiser une visite guidée des villages shuar traditionnels, où vous pourrez passer la nuit et découvrir le mode de vie traditionnel dans la forêt équatoriale
  • Saraguro : Au sud de Cuenca, il est possible de dormir dans des villages quechua (kichwa). Les sites ne manquent pas alentour (cascades, beaux chemins de randonnée ou d’équitation, etc.).
Mis à jour le : 8 avril 2014
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à l’Equateur