Costa Rica : Si vous aimez

Préparer son voyage au Costa Rica

Plages du Costa Rica

Bordées de palmiers et s’étendant à perte de vue, les plages costaricaines nécessiteraient toute une vie de farniente. Peu d’entre elles peuvent s’enorgueillir du sable blanc étincelant de Nicoya et de Manuel Antonio, mais les étendues sauvages des deux côtes promettent d’exquises journées loin de tout… et de tous.

  • Playa Manuel Antonio Avec des singes curieux, du sable fin et une eau turquoise, cette plage justifie à elle seule le droit d’entrée du parc national. 
  • Playa Grande Cette plage immense, fréquentée par des tortues luths et une poignée de surfeurs, invite à de longues balades.
  • Playa Guiones Face à une végétation luxuriante, des vagues douces, idéales pour la baignade, le surf ou les jeux de plage.
  • Playa Negra La plage de sable noir de Cahuita attire peu de surfeurs et se prête parfaitement à la baignade.
  • Parque Nacional Marino Ballena Les longues plages frangées de cocotiers de Ballena évoquent une île déserte solitaire. 
  • Playa Rajada Les plages de sable blanc de Rajada, léchées par de belles vagues indolentes, vous attendent à l’extrémité sud de Bahia Salinas.



Rafting et kayak au Costa Rica

Entre les nombreux cours d’eau et les excellents tour-opérateurs présents au Costa Rica, les occasions de faire du rafting ou d’explorer la mangrove en bateau ou en kayak ne manquent pas. De quoi satisfaire les amateurs d’aventure les plus insatiables.

  • Río Pacuare La descente de rapides de classe II à IV sur les meilleures eaux vives du pays.
  • Río Sarapiquí Cette rivière moins fréquentée est idéale pour le rafting ou l’apprentissage du kayak. 
  • Golfo Dulce Les kayakistes pourront apercevoir des dauphins et explorer des grottes marines.
  • Canales de Tortuguero La destination parfaite pour approcher en kayak des oiseaux et d’autres animaux sauvages.
  • Río Savegre De sages rapides, qui grossissent à la saison des pluies ; les circuits partent de Quepos. 



Faire du surf au Costa Rica

Avec ses vagues parfaites et sa longue pratique du surf, le Costa Rica est une destination de tout premier ordre pour les surfeurs, débutants ou confirmés. Les plus belles vagues du Pacifique déferlent à la saison des pluies, une période idéale pour surfer à faible coût.

  • Salsa Brava Ce break caribéen offre le plus gros rouleau du pays ; en décembre, les vagues peuvent atteindre 7 m. 
  • Pavones L’un des plus longs breaks gauches de la planète attire des surfeurs du monde entier. 
  • Dominical Une foule d’étrangers vient ici pour surfer et ne peut se résoudre à partir. 
  • Playa Guiones Le meilleur beach break de la péninsule centrale, surtout lorsqu’il y a un vent de terre.
  • Playa Grande Le break le plus régulier du Costa Rica attire du monde, mais la plage est vaste et ne semble jamais bondée.
  • Playa Hermosa Plusieurs beach breaks splendides pour surfeurs aguerris, à deux pas des breaks pour débutants de Jacó. 
  • Playa Sámara Excellente plage pour apprendre, grâce à la patience des instructeurs et à la douceur des vagues.



Observation des oiseaux et de la vie sauvage au Costa Rica

Les oiseaux du Costa Rica enchantent même ceux qui ne savent pas distinguer l’ariane d’Edward du troglodyte à poitrine grise. Près de 900 espèces peuplent les cieux costaricains – soit plus qu’aux États-Unis et au Canada réunis.

  • Rancho Naturalista Plus de 250 espèces d’oiseaux ont été observées du balcon de ce lodge d’ornithologues amateurs.
  • Wilson Botanical Garden Cette réserve privée attire nombre d’oiseaux endémiques du sud du Costa Rica, dont de rares espèces de haute altitude. 
  • Península de Osa Rares dans le pays, des aras rouges planent dans le ciel du Parque Nacional Corcovado.
  • Parque Nacional Los Quetzales Du nom de son occupant emblématique, le quetzal resplendissant, l’oiseau cérémoniel des Mayas.
  • Monteverde et Santa Elena Ouvrez l’oeil pour apercevoir toucans à carène, arapongas tricaronculés et motmots.
  • Parque Nacional Tortuguero Hérons, milans, balbuzards, martins-pêcheurs, aras : une longue liste d’oiseaux nichent dans ce parc riche en vie sauvage.
  • Caño Negro La région chaude et humide bordant la frontière avec le Nicaragua est peuplée d’oiseaux – anhingas, talèves violacées ou martins-pêcheurs d’Amazonie.
  • Boca Tapada Avec un peu de chance, vous apercevrez ici deux symboles de la réussite des programmes de protection de la nature : l’ara rouge et le grand ara vert.



Randonner au Costa Rica

Longues balades sur les sentiers sillonnant la forêt tropicale humide ou le bosque nuboso, sur la plage ou sur les chemins de montagne… Pour découvrir les mille visages du Costa Rica, une seule solution : chausser ses bottes et se mettre en route !

  • Parque Nacional Chirripó Toujours plus haut : le chemin jusqu’au point culminant du pays donne le frisson, au propre comme au figuré.
  • Parque Nacional Corcovado Les sentiers exigeants offrent un aperçu fabuleux des merveilles de la forêt tropicale.
  • Forêt de nuages de Monteverde De splendides randonnées d’une journée dans la forêt de nuages, au milieu de la faune et de la flore.
  • Parque Nacional Volcán Tenorio Les chemins font le tour de volcans et de cascades nimbées de brume, où volettent des morphos bleus.
  • Volcán Barva Un trek ardu, mais récompensé par une vue sur les lacs de cratère et le calme de la forêt de nuages.
  • Diamante Falls Passez la nuit dans une grotte logée derrière une cascade, près de Dominical.



Circuits dans la canopée

C’est au niveau de la canopée que la vie, en forêt tropicale humide, est la plus foisonnante. Or, avec des arbres hauts de 30 à 60 m, les visiteurs ont peu de chances d’en profiter depuis le sol. Des circuits dans la canopée sont organisés dans tout le pays et, moyennant un petit supplément, il est souvent possible de faire de la tyrolienne. Les installations les plus élaborées comprennent des “câbles Superman” (permettant de “voler” comme l’Homme d’acier) et des lianes de Tarzan.

Certaines agences ont construit des passerelles entre les arbres, ou des ponts suspendus. SkyTrek près de Monteverde et Rainmaker  près de Quepos, sont deux des prestataires les plus fiables et les mieux établis. Nouveau venu, le Diamante Eco Adventure Park à Guanacaste propose des tyroliennes pour 2 personnes côte-à-côte.

Vous pourrez aussi vous fendre d’une promenade de type “télésiège” à travers la canopée dans l’un des tramways aériens de Rainforest Adventures près de Braulio Carrillo ou à Veragua Rainforest Research & Adventure Park près de Límon.

Plongée et snorkeling au Costa Rica

En plus d’être agréablement chaudes, les eaux costaricaines sont peu fréquentées et riches d’une faune abondante. En revanche, la visibilité y reste faible, du fait de la vase et du plancton, et les éponges et coraux mous dominent.
Cela dit, si vous désirez voir de grands bancs de poissons et des animaux marins – tortues, requins, dauphins, baleines – n’hésitez pas à plonger ! Rappelons que peu d’endroits au monde se prêtent à une immersion, le même jour, dans le Pacifique et la mer des Caraïbes….

La côte caraïbe convient mieux aux novices et aux adeptes du snorkeling, les stations balnéaires de Manzanillo et de Cahuita étant adaptées aux jeunes. Il y a à Puerto Viejo quelques sites corrects qui peuvent être explorés dans le cadre d’une plongée découverte. Côté Pacifique, l’Isla del Caño séduira les plongeurs expérimentés. Quant à l’Isla del Coco, isolée dans le Pacifique, elle est considérée comme l’un des meilleurs spots du globe. Pour découvrir ses fonds marins, il vous faudra participer à une expédition de plongée en bateau, avec nuits à bord, et avoir de nombreuses plongées à votre actif.

  • Isla del Coco Le seul site de plongée de classe internationale du Costa Rica, aux eaux riches en requins marteaux.
  • Isla del Caño Une bonne visibilité, des tortues marines, des barracudas et, peut-être, des baleines à bosse.
  • Islas Murciélago Des raies mantas, des requins bouledogues et même des baleines à bosse migrent dans ces eaux.
  • Playa Manzanillo En septembre et octobre, cette plage possède les meilleurs spots de snorkeling du pays.



Bon à savoir

La visibilité est d’usage moins bonne en saison des pluies, car les rivières qui se jettent dans la mer la rendent alors trouble. À cette période, autant opter pour une sortie en haute mer en bateau, de sorte à profiter de meilleures conditions.
L’eau est assez chaude, entre 24°C et 29°C à la surface ; à près de 20 m de profondeur, la température atteint encore 23°C. Si vous restez en eau peu profonde, vous pourrez vous passer de combinaison.
Les voyageurs désireux de plonger mais n’ayant pas de certification pourront suivre un cours d’introduction d’une journée, ce qui leur permettra de plonger avec un accompagnateur. Si vous êtes conquis, un stage de certification PADI dure 3 ou 4 jours et coûte de 350 à 500 $.
Pour réserver une excursion à l’Isla del Coco, adressez-vous à Undersea Hunter, spécialisé dans les sorties de plongée avec nuitée à bord.

Faire de l'équitation au Costa Rica

Si l’on peut faire des balades à cheval dans tout le Costa Rica, la qualité des prestations et le soin apporté aux montures sont assez variables. Les tarifs vont de 25 $ pour une heure ou deux à plus de 100 $ la journée. Les excursions nuit comprise avec des chevaux de bât sont très appréciées, en ce qu’elles permettent d’accéder aux points les plus reculés des parcs nationaux. Gardez toutefois à l’esprit que les petits chevaux costaricains ne sauraient porter de très lourdes charges (ni de cavalier dépassant les 100 kg).

Discovery Horseback Tours et Serendipity Adventures (2556-2222, au Canada 877-507-1358) comptent parmi les organismes fiables, aux chevaux en bonne santé.

VTT et cyclotourisme au Costa Rica

Malgré les routes sinueuses, les nids-de-poule et la conduite des automobilistes, le cyclotourisme a le vent en poupe au Costa Rica. Nombreuses et peu fréquentées, les routes s’y prêtent à l’aventure – qu’il s’agisse d’itinéraires de montagne en lacets ou de pistes accidentées traversant des cours d’eau. Les meilleurs itinéraires au long cours passent par l’Interamericana – qui longe la côte pacifique, comporte des bas-côtés corrects et reste relativement plate – et par la route reliant Montezuma à la Reserva Natural Absoluta Cabo Blanco, dans le sud de la Península de Nicoya.

Pour le VTT il existe de bons réseaux de sentiers autour du Corcovado et de l’Arenal, ainsi que dans les montagnes centrales.

Yoga

Costa Rica rime avec yoga, et pour cause. Qu’on choisisse cette destination pour relâcher la pression ou repousser les limites de son corps sur les vagues de l’océan ou sur les sentiers de randonnée, une session de yoga reste un excellent moyen pour se sentir mieux. Les écoles de yoga se multiplient le long des plagespour combler les envies des voyageurs (et pour ne rien gâcher, certaines jouissent d’un cadre idyllique). Après un seul cours ou une retraite d’une semaine, vous repartirez délassé et l’esprit léger.  Anamaya ResortBodhi Tree ou encore Downtown Yoga font partie de nos adresses préférées.


Mis à jour le : 20 février 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Costa Rica

Paramètres des cookies