1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Où skier dans le monde ?
Sports et activités

Où skier dans le monde ?

Mis à jour le : 16 décembre 2016

Carte

Amoureux de ski, vous rêvez d'un hiver éternel ? Au Japon, au Canada, en Autriche... Profitez de la neige et testez la meilleure poudreuse de la planète.

1. Niseko (Japon)

Il existe peut-être de meilleures stations dans le monde – il y en a d'ailleurs beaucoup – mais celle de Niseko, sur Hokkaido (Japon), bénéficie du deuxième taux d'enneigement le plus élevé au monde. Avec 15 m de neige annuels en moyenne, elle mérite une visite. Les cinq domaines skiables de cette station géante, Annupuri, Higashiyama, Hirafu, Hanazono et Moiwa, offrent tous un accès pratique par les remontées mécaniques, composées de 27 télésièges et de 3 téléphériques. Les pistes, de 900 m en moyenne, sont assez courtes ; la piste la plus abrupte est à 37 degrés, et l'on peut skier de nuit. Une agréable source chaude se trouve non loin des pistes.
Pour s’y rendre, il faut atterrir au nouvel aéroport de Chitose. Skijapan.com fournit des renseignements basiques sur la station.

2. Aspen Highlands, Colorado (États-Unis)

Attirant les célébrités d'Hollywood comme les adeptes des sports d'hiver, l'incontournable Aspen est une destination phare du ski aux États-Unis depuis plus d'un demi-siècle. Et si beaucoup viennent pour les excellents restaurants, les hôtels opulents et les possibilités de côtoyer les stars, on peut aussi y skier. Aspen Mountain, Snowmass et Buttermilk disposent d'agréables pistes, mais les véritables adeptes du ski affluent tous à Aspen Highlands pour tester la meilleure poudreuse de l'État sur des sites comme le Highland Bowl, l'Olympic Bowl et le Steeplechase.
Aspen est accessible par les airs, ou en navette depuis Denver (2 heures 30). Consultez www.aspensnowmass.com pour en savoir plus.

3. Héliski, valdez, Alaska (États-Unis)

Cette aventure unique conduit au domaine skiable le plus abrupt, le plus profond, le plus grand et le plus fantastique au monde. Il tombe plus de 25 m de neige par an sur les montagnes Chugach, en Alaska, et plus de 8 000 km2 de sommets glacés sont à découvrir en hélicoptère avec un guide privé. L'agence concevra un circuit (la plupart durent de 5 à 7 jours) adapté à vos besoins et à vos envies, et vous conduira à 20 000 pieds d'altitude. Vous pouvez descendre des couloirs abrupts à 50 degrés ou travailler votre technique dans la poudreuse sur des circuits de plus de 1 800 m. Inutile de préciser que l'activité s'adresse aux skieurs expérimentés.
La plupart des agences organisent des circuits de février à mai. Plus de détails sur www.valdezheliskiguides.com.

4. Avoriaz, Haute-Savoie (France)

En plein cœur du domaine skiable des Portes du Soleil, Avoriaz mise, depuis sa création en 1966, sur son enneigement (en moyenne 8 m de chutes de neige par hiver), et sur son parti pris d'interdire les voitures dans la station. Cette originalité lui confère un statut de station de ski « authentique » : les rues sont des pistes, les enfants glissent sur leurs luges en plein centre et les calèches remplacent les taxis. Sur les pistes, on descend allègrement entre les sapins avec, en toile de fond, de splendides sommets enneigés, comme les dents du Midi.
Le domaine skiable des Portes du Soleil est composé de douze stations situées entre la France et la Suisse (www.portesdusoleil.com).

5. Lech (Autriche)

Détenant le record d'enneigement des stations européennes, Lech et Zürs sont des destinations idéales en Autriche. Les vacanciers commencent généralement leur séjour dans l'élégant village de Lech (qui leur sert de base pour explorer les domaines skiables de Zürs et d'Arlberg). Lech étant l'unique station d'Autriche à proposer l'héliski, les pistes fraîches sont presque garanties. De nombreuses courtes randonnées conduisent également vers des secteurs hors piste non damés qui combleront vos envies de poudreuse. Engager un guide reste le meilleur moyen de découvrir les pentes de Lech. Les pistes sont protégées contre les avalanches mais ne sont pas surveillées ; méfiez-vous des obstacles dissimulés.
Cette station étant la plus populaire d’Autriche, n’hésitez pas à comparer les prix sur le net. Plus de renseignements sur www.ski-lech.com.

6. Whitewater, Nelson (Canada)

Whitewater n'est peut-être pas la plus grande station de l'Ouest canadien (cet honneur revient à Whistler Blackcomb) mais elle reçoit une quantité exceptionnelle de neige – plus de 12 m par an. Elle possède trois télésièges, un remonte-pente et un domaine skiable de 479 ha seulement. Mais nul besoin de plus car le terrain varié, constitué de clairières, de pentes et de cuvettes, permet de profiter de la neige fraîche même une semaine après une tempête. L'emplacement de la station, à l'intérieur des terres, dans la chaîne Selkirk, permet d'obtenir une neige plus sèche que sur la côte de la Colombie-Britannique.
La station étant isolée, mieux vaut prévoir un séjour d’une semaine. Emportez des tenues de rechange car vous serez mouillé à la fin de la journée. Consultez www.skiwhitewater.com.

7. Ski Portillo (Chili)

Il tombe plus de 8 m de neige par an dans cette station phare du Chili, connue pour sa neige sèche, ses journées d'ensoleillement, sa vie nocturne appréciable et ses excellents sentiers hors piste. Vous pouvez faire appel à un guide ou partir seul skier sur les célèbres pistes Primavera et Kilometro Lanzado. La station offre des pentes vertigineuses et une vue spectaculaire sur les Andes, mais vous voudrez peut-être vous envoler à la manière d'un condor en louant un hélicoptère. Une journée d'héliski ici coûte moins cher que dans beaucoup d'autres stations.
Ski Portillo (www.skiportillo.com) n’est qu’à 2 heures de route de la capitale, Santiago.

8. La Grave, Hautes Alpes (France)

La France possède de nombreux excellents domaines skiables. Chaque hiver (et parfois l'été), les adeptes des stations affluent à Chamonix et dans d'autres hauts lieux des Alpes, mais pour une véritable expérience en haute montagne, préférez La Grave. On y accède depuis un agréable village, en montant à l'aube avec un guide (de rigueur) par le téléphérique en trois tronçons. La montagne gelée ne compte que deux pistes officielles et votre itinéraire dépendra de vos capacités, de votre imagination et de votre guide, qui vous donnera des conseils de sécurité pour ce secteur jalonné de crevasses.
Grenoble, non loin, permet d’accéder facilement à La Grave. Plus de renseignements sur le site de la station (www.la-grave.com).

9. Wolf Creek Ski Area, Colorado (États-Unis)

Le Colorado reçoit une neige parmi les plus légères et les plus sèches du monde et dans cette petite station à l'ancienne de Wolf Creek, la poudreuse est incomparable. Ouverte en 1939, la station conserve une atmosphère d'antan, et sa situation idéale dans les monts San Juan permet un enneigement naturel moyen de 12 m par an – supérieur à celui de toute autre station du Colorado. Wolf Creek ne possède que cinq télésièges, mais au sommet, il suffit de marcher pour découvrir des sites comme Bonanza Bowl, Exhibition Ridge et les Peak Chutes, dotés de pentes abruptes et de cuvettes.
Renseignements sur les plus grandes stations du Colorado sur www.coloradoski.com ; consultez aussi le site www.wolfcreekski.com.

10. La Mongie-Barèges, Hautes-Pyrénées (France)

Le Grand Tourmalet, qui rassemble les stations de Barèges et de La Mongie, est le plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises : 100 km, 70 pistes, 36 remontées et une altitude culminant à 2 500 m. Ces hauteurs garantissent un bon enneigement hivernal. Côté Barèges, vous trouverez un village montagnard traditionnel qui offre aussi des cures thermales. Inconvénient : l'accès aux pistes doit s'effectuer en voiture depuis la mise hors service du funiculaire du pic de l'Ayré. En revanche, sur l'autre versant, à La Mongie, vous pourrez chausser les skis au pied des hôtels.
Sur les pentes du Tourmalet, au-dessus de Barèges, vous attendent rails, woops et barres à slide dans le Park des Étoiles, réservé aux amateurs de nouvelles glisses.


Paramètres des cookies