1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Où fêter Halloween à travers le monde ?
Idées de voyage

Où fêter Halloween à travers le monde ?

Mis à jour le : 28 octobre 2019

Carte

Si Halloween est célèbre dans le monde entier, on ne le fête pas partout avec la même intensité. Retour sur les origines d’une fête païenne typiquement anglo-saxonne, et choix de destinations où en goûter tout le sel, folklorique et/ou horrifique !

Les origines d'Halloween 

Les Celtes des îles britanniques célébraient la fin de l’été et des moissons autour du 1er novembre, au cours de la fête rituelle du Samhain. Après la christianisation des populations celtes, qui impliquait de fêter la Toussaint, la célébration a perduré sous le nom All Hallows Evening (“la veille de tous les saints”) dont la contraction a donné : Halloween ! Ayant pour héros, en Irlande, le légendaire Jack O’Lantern, c’est l’importation de la fête aux Etats-Unis qui lui donna le visage d’une citrouille. Se jouant des morts comme Jack se jouait du diable, les enfants déguisés frappent aux portes avec le fameux mot d’ordre “trick or treat!” ; si le cinéma a beaucoup popularisé dans le reste du monde les codes de la fête, Halloween s’est, en retour, approprié les personnages les plus effrayants du septième art pour agrandir son cheptel de figures terrifiantes…

Halloween celte et mordant à Dublin

En vous rendant à Dublin à la période d’Halloween, vous ferez d’une pierre (tombale) deux coups. Vous remonterez d’abord droit aux origines celtiques de la fête : l’Irlandais  Jack O’Lantern est naturellement la vedette du défilé (monstre) dans le centre-ville, dont le nom, « Samhain Halloween Parade » rappelle explicitement les racines druidiques et séculaires de la célébration, tandis que feux d’artifice, théâtre de rue, et bien sûr porte-à-porte des plus jeunes déguisés, lui confèrent toute sa dimension déjantée. Mais en arrivant dans la capitale irlandaise quelques jours avant le 31 octobre, vous profiterez d’un festival déjà placé sous le signe de l’hémoglobine et du gothique : la ville fête en effet le romancier Bram Stoker, né à Dublin en 1847, et auteur de l’emblématique Dracula. Au programme : films, concerts, conférences, effrayants défilés, mais aussi gastronomie irlandaise, version sanglante. Attention aux morsures !Le « Bram Stoker Festival » dure généralement quatre jours et débute une semaine avant Halloween. 


New York, capitale d’Halloween

La notoriété d’Halloween ne serait pas ce qu’elle est sans les Etats-Unis, et c’est là-bas que les festivités restent les plus impressionnantes. Depuis la France, le moyen le plus simple de plonger au cœur de l’ambiance américaine d’Halloween est de gagner New York, et ça tombe bien, car c’est là que la fête est la plus extravagante et variée : Central Park se couvre de champs de citrouilles (Central park Pumpkin Fest), plusieurs maisons deviennent, aux bons soins de la municipalité, hantées par toutes sortes de monstres, et, point d’orgue de ces évènements commençant dès la mi-octobre, la Village Halloween Parade, qui voit défiler dans les rues de Manhattan 50 000 vampires, zombies et autres revenants dans des costumes rivalisant de sophistication, emmenés tambour battant par plus d’une cinquantaine de bands.La parade part traditionnellement de la 6ème avenue : plus de renseignements sur www.halloween-nyc.com


Film d’horreur « live » en Allemagne

Avant d’être le titre d’un roman de Mary Shelley, Frankenstein était le nom d’une puissante dynastie seigneuriale dont le château, édifié au XIIIe siècle, inspira à la romancière anglaise son ténébreux conte gothique. Rien d’étonnant, dès lors, au fait que ledit château est le site de la plus ancienne manifestation autour d’Halloween en Allemagne ! Ses 3000 m2 accueillent chaque année près de 600 000 spectateurs venus se faire peur dans une dizaine de shows faisant intervenir tout ce que le cinéma a produit de franchement flippant, d’Hannibal Lecter à Freddy, en passant évidemment par le monstre de Frankenstein. Un véritable théâtre d’horreur à ciel ouvert, avec des moyens techniques bluffants. Le « Halloween Burg Frankenstein » se déroule sur trois week-ends de trois jours (vendredi à dimanche) avant, pendant et après le 31 octobre. Le château de Frankenstein est situé à Mühltal, non loin de Darmstadt.


Halloween roumain chez Dracula

Certes, Halloween est une importation relativement récente en Roumanie, mais il est de bonne guerre que la Transylvanie, associée à jamais par Bram Stoker au comte Dracula, tire profit de la notoriété à double tranchant que lui a apportée le roman : le château de Bran, où le romancier a logé son vampire, est situé dans les Carpates, sur l’ancien territoire du prince Vlad Tepeş, surnommé Dracula… et organise donc des fêtes particulièrement macabres le soir d’Halloween. Au programme : soirée costumée, chasse aux sorcières, feu de camp de minuit… L’occasion de passer Halloween dans l’un des plus beaux châteaux médiévaux de Roumanie, mais aussi de découvrir la cuisine roumaine.Le château de Bran est situé à l’entrée du col de Bran-Rucăr, à trente kilomètres de la belle ville médiévale Braşov.

… et à Paris, où est-ce qu'on fait la fête le 31 octobre ?

Halloween a beau être moins systématiquement fêté en France que dans les pays anglo-saxons, de nombreuses adresses à Paris se distinguent par leurs soirées à thème, à commencer par différents clubs et cafés. Pour les enfants, direction les parcs d’attraction – Disneyland Paris en tête, qui dispose de toute une armada de personnages « maison », mais aussi le Parc Astérix. 


Guide de voyage

Un réservoir d'idées signées Lonely Planet pour concocter un voyage en phase avec son humeur et ses envies

Paramètres des cookies