1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. 10 bons plans gratuits pour voyageur fauché
Astuces voyage

10 bons plans gratuits pour voyageur fauché

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Inutile de casser sa tirelire pour voyager ! Voici un petit florilège d’activités qui ne vous coûteront pas un sou !

1. Visiter les musées de Kensington, Londres, Royaume-uni

À Kensington, quartier résidentiel chic de la capitale britannique, il n’est pas rare de croiser des Rolls Royces conduites par un chauffeur. C’est pourtant aussi dans “South Ken” que l’on peut visiter gratuitement  trois prestigieux musées, tous situés  dans la même rue. Institution  datant de l’époque victorienne,  le Natural History Museum présente des spécimens réunis par Charles Darwin. Le Science Museum compte sept étages d’expositions interactives et permet d’admirer les premières locomotives à vapeur. Enfin, l’incontournable Victoria & Albert Museum, consacré aux arts décoratifs, comprend plusieurs millions d’objets recueillis en Grande-Bretagne et à travers le monde. Sa boutique de souvenirs risque toutefois de mettre à l’épreuve vos objectifs de frugalité !
De la station de métro South Kensington, un tunnel rejoint les musées de Kensington mais on peut aussi effectuer le trajet à pied pour une pause déjeuner dans Exhibition Rd.

2. La tête dans les étoiles, désert du Nevada, États-Unis

 
Les amateurs d’astronomie donneraient tout pour une nuit dans le désert. Dans le Nevada, on peut ainsi admirer à l’infini un ciel constellé d’étoiles en suivant les pistes de randonnée qui partent de Tonopah, ancienne ville de la Ruée vers l’or. La Voie lactée se déploie ici avec une netteté inégalée. Et qui sait ? Vous apercevrez peut-être même un avion d’essai secret ou un ovni aux abords de Groom Lake, alias la Zone 51.
À Tonopah, le Mizpah Hotel (www.mizpahhotel.net) donne un aperçu de l’ambiance au temps des pionniers. On y trouve même un chariot reconverti en lit ! 

3. Déjeuner au Temple d’or, Amritsar, Inde

Édifice sacré des sikhs, le Temple d’or d’Amritsar, au Pendjab, accueille chaque jour près de 40 000 pèlerins dans son Guru-ka-Langar, vaste cantine où l’on se régale gratuitement de chapati, de curries de légumes et de riz. L’hospitalité est, en effet, l’une des pierres angulaires de cette religion. Après avoir fait le tour rituel de l’Amrit Sarovar, le “bassin du Nectar” qui entoure le Temple d’or, rejoignez la file d’attente devant la cantine. Les dons sont appréciés et contribuent à l’action caritative du temple. 
On peut envisager de passer une nuit dans un niwa, où sont hébergés les pèlerins – consultez www.goldentempleamritsar.org. 
 


 

4. Se trémousser au Rock al Parque, Bogotá, Colombie

 
Festival de musique rock créé en 1995, le Rock al Parque qui se déroule trois jours durant à Bogotá a l’originalité d’être gratuit ! Il s’agit de l’un des grands rendez-vous musicaux d’Amérique latine, où l’on écoute aussi bien du speed metal, du stadium rock que du punk, du blues et du ska. Les Dead Kennedys s’y sont produits en 2011. Sachez qu’il est interdit de boire de l’alcool, de fumer (et de porter une ceinture en métal !) dans l’enceinte du festival. 
La plupart des concerts ont lieu au Simón Bolívar Park ; consultez la programmation sur www.rockalparque.gov.co (en espagnol). 
 

5. S’émerveiller devant les trésors de la basilique Saint-Pierre, Rome

Pas besoin d’avoir la foi pour être subjugué par la basilique Saint-Pierre ! Avec sa place en ellipse, sa façade grandiose et son intérieur d’une incroyable opulence, la plus grande et la plus spectaculaire des églises de Rome a été conçue pour susciter l’admiration et le respect. Des siècles de génie s’inscrivent dans ce monument où vous pourrez admirer, sans rien débourser, de fabuleuses œuvres d’art, telle la Pietà de Michel-Ange, ou le baldaquin du Bernin.  
L’entrée dans la basilique est gratuit mais il vous faudra payer 7 € pour accéder au sommet de la coupole. 


 
 
 

6. Lézarder sur une plage de Rio, Brésil

Lorsque les habitants de Rio de Janeiro veulent se détendre, ils se précipitent à la plage. Il faut dire que, pour eux, le choix est vaste, entre Copacabana, Ipanema, Leme, Leblon et Barra da Tijuca. Ces étendues de sable fin aux noms évocateurs sont le paradis des surfeurs, des volleyeurs, des guitaristes et, tout simplement, de ceux qui viennent se dorer au soleil ou frimer. On peut prévoir un peu d’argent pour acheter une boisson dans un kiosque de la plage, mais le reste du spectacle est gratuit. La plupart des grandes plages disposent désormais du Wi-Fi en accès libre.
Des bus bon marché sillonnent la côte est  ; les bus n°583 et 584 rallient Copacabana et Ipanema. 
 

7. Admirer les lumières du Nord, Laponie, Finlande

Dans ce pays qui passe pour onéreux, l’une des plus belles expériences à vivre, totalement gratuite, consiste à observer une aurore boréale. Phénomènes lumineux longtemps restés mystérieux, ces voiles de couleurs fascinants s’observent de la fin de l’automne au début du printemps. La Laponie constitue l’un des meilleurs postes d’observation, en particulier surles rivages glacés du lac Inari, au cœur du territoire sami. 
Inari est desservie par les bus reliant Ivalo à Rovaniemi, deux villes accessibles par des vols réguliers au départ de Helsinki. 


 

8. Emprunter le ferry de Staten Island, New York, États-Unis

Difficile de passer par New York sans envisager une traversée à bord du ferry qui fait la navette entre Staten Island et le Lower Manhattan. Cet itinéraire gratuit présente aujourd’hui encore la vision de l’Amérique telle qu’elle s’offrait aux milliers d’immigrants qui venaient de transiter par Ellis Island. On admire la statue de la Liberté dans toute sa splendeur, mais l’arrivée au terminal de Whitehall, avec les gratte-ciel en toile de fond, est tout aussi inoubliable. Si vous empruntez le ferry dans l’autre sens, descendez sur Staten Island pour découvrir les édifices historiques, les parcs et les musées de l’île. 
Des ferrys partent toutes les heures dans les deux sens, 24h/24. Horaires sur www.siferry.com. 


 

9. Surfer à Sydney, Australie

Le surf fait partie des activités gratuites dans ce pays plutôt coûteux, à condition bien sûr de disposer d’une planche. Les plages de surf de Sydney sont ouvertes à tous, notamment les légendaires breaks de Manly, Curl Curl, et Freshwater, où l’Hawaïen Duke Kahanamoku a lancé ce sport en 1914. Des boutiques vendent des planches d’occasion sur le littoral. Et pour qui n’a pas trop envie de se mesurer à tous ces abdos irréprochables, il est possible de se contenter d’un plongeon aux Dee Why Rockpools, à Bronte ou aux Freshwater Baths
On peut monter avec sa planche gratuitement dans les bus municipaux et les trains de Sydney. 

10. Être ébloui par la symphonie des Lumières, Hong Kong, Chine

La ligne d’horizon illuminée de Hong Kong est un spectacle à part entière. Mais la symphonie des Lumières, un son et lumière qui s’y déroule tous les soirs à 20h, ajoute une dimension supplémentaire. Le port se pare alors de couleurs éclatantes, grâce aux jeux de projecteurs et de lasers. Des feux d’artifice viennent s’ajouter au show lors de grandes occasions, comme le Nouvel An chinois. Les meilleurs points de vue se situent sur le front de mer de Tsim Sha Tsui, la promenade Golden Bauhinia Square à Wan Chai ou depuis les ferrys qui sillonnent Victoria Harbour. 
Le son et lumière est commenté en anglais les lundi, mercredi et vendredi. au front de mer de Tsim Sha Tsui et au Golden Bauhinia Square.
 

Toutes les tendances 2015 sont à retrouver dans le Best of 2015

 
 


Paramètres des cookies