Porte de Pán

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site remarquable

盘门 Cette section de remparts couverte de végétation, qui enjambe la douve extérieure à l’angle sud-ouest de la ville, conserve la seule porte d’origine de la cité, datant de 1355. Avec sa double muraille et ses nombreux postes défensifs, l’ouvrage érigé sur le canal servait à contrôler la navigation le long des voies d’eau. De là, on aperçoit à l’est le ravissant pont Wúmén (Wúmén Qiáo) en demi-lune, la douve et la pagode Ruìguāng瑞光塔 On peut grimper en haut de cette pagode construite en 1004.

La porte est reliée à 300 m d’anciens remparts de la ville, qu’il est possible de longer à pied en passant devant de vieilles dames cueillant des pissenlits. Elle donne aussi sur un espace absolument charmant, avec des salles anciennes, clochers, ponts, pavillons et un lac, sans oublier le petit temple Wǔxiàng (Wǔxiàng Cí). Bien moins peuplé que les jardins de Sūzhōu, c’est un lieu plus séduisant sous bien des angles. Le bus touristique Y2 vous y conduira, à moins d’opter pour un taxi.

, Pán Mén ; 1 Dong Dajie ; 25 ¥, avec pagode Ruìguāng 31 ¥ ; 7h30-18h ; Y2. ; Ruìguāng Tǎ ; Dong Dajie ; 6 ¥

Paramètres des cookies