Parc national des dunes de Texel

L'avis de l'auteur Lonely Planet

parc national

Le patchwork de paysages de dunes très variés qui couvre toute la côte occidentale est la raison principale d’une visite sur l’île. Marais salés et landes alternent avec de douces dunes couvertes d’herbe, où l’on trouve certaines plantes endémiques tel le délicat orchis des marais ou l’argousier, un arbrisseau épineux aux baies orange vif. Une grande partie de la zone constitue un sanctuaire pour les oiseaux et n’est accessible qu’à pied. Rendez-vous au centre des visiteurs de la réserve Ecomare, pour vous informer et réserver d’excellentes randonnées dans les dunes d’une durée de 2 heures, menées par un guide forestier (en anglais et en néerlandais ; dès 7,50 €).

De Slufter s’est transformé en une zone humide saumâtre après l’échec d’une tentative d’assèchement ; lorsqu’une tempête brisa les digues au début des années 1900 la zone fut inondée et un écosystème unique s’y développe depuis. Au sud, De Muy est célèbre pour sa colonie de spatules, surveillée avec beaucoup de zèle par les naturalistes locaux.

À seulement quelques mètres de la plage battue par les vents, la forêt touffue de De Dennen s’étend entre Den Hoorn et De Koog. Plantée à l’origine pour fournir du bois de construction, elle compte aujourd’hui un fabuleux réseau de sentiers, à parcourir à pied ou à vélo. Au printemps, le sol est tapissé de perce-neige, plantés ici dans les années 1930.

Nationaal Park Duinen van Texel ; www.npduinenvantexel.nl

Paramètres des cookies