-->

Palais Isfandiyar

L'avis de l'auteur Lonely Planet

palais

Appelé aussi palais de Narallabay, l’édifice fut bâti entre 1906 et 1912. À l’instar du palais d’été de l’émir à Boukhara, il présente une décoration surchargée mêlant maladroitement l’Orient et l’Occident. Bien que situé juste à l’extérieur de remparts de l’Itchan-Qala, il est accessible avec le billet valable 2 jours. Les salles, en grande partie vides, permettent d’apprécier les plafonds frangés d’or, les miroirs hauts de 4 m et un lustre de 50 kg. Le harem est scellé derrière le mur immense à l’ouest du palais. En restauration depuis des années, il ne semblait pas sur le point de rouvrir au moment de notre passage.

Mustaqillik ; 9h-18h