Vieux centre

L'avis de l'auteur Lonely Planet

balade historique

Depuis le porche de la cathédrale, rejoignez le musée départemental d’Art religieux, qui abrite une belle collection de sculptures et de peintures pour la plupart issues des églises de la région, ainsi qu’une exposition temporaire de photographie. Au sud-est de la cathédrale, le palais d’Argentré (dans la rue du même nom), bâtiment néoclassique du milieu du XVIIIe siècle, fut le palais épiscopal. Il ne se visite pas (sauf durant les Journées du patrimoine) mais ses jardins à la française sont en accès libre. En empruntant la promenade du Vivier (accès par la rue d’Argentré), vous côtoierez l’Orne – qui prend sa source non loin de là – et déboucherez sur l’agréable allée Saint-Benoît. En chemin, vous apercevrez des contreforts du XVe siècle ainsi qu’un lavoir du XVIIIe siècle. Selon la légende, le premier évêque de Sées (ou Séez, comme l’orthographie toujours l’Église) aurait administré des baptêmes ici. Au bout de l’allée, tournez à gauche pour rejoindre l’abbaye Saint-Martin, fondée au VIe siècle par saint Évroult. Le bâtiment, qui date du XVIIIe siècle, et les jardins, dont une forêt de 530 tilleuls plantés en rosace, ne se visitent pas.

pl. du Général-de-Gaulle ; juil-août 12h-18h mer-lun