Palacio de Quetzalpapálotl

L'avis de l'auteur Lonely Planet

palais

Près du coin sud-ouest de la Plaza de la Luna, le palais du Quetzal Papillon aurait été la demeure d’un grand prêtre. Des restes d’ours, de tatous et d’autres espèces exotiques, utilisées dans la cuisine ou pour les rites, ont été retrouvés ici, signe que le lieu était fréquenté par les membres de la haute société, seuls susceptibles de consommer pareils animaux.

Le Palacio de los Jaguares (palais des Jaguars) et le Templo de los Caracoles Emplumados (temple des Escargots à plumes) se situent derrière et en contrebas du Palacio de Quetzalpapálotl. Les murs inférieurs de plusieurs salles autour du patio du Palacio de los Jaguares conservent des fragments de peintures figurant le dieu Jaguar soufflant dans des conques et priant le dieu de la Pluie Tláloc. Des fresques plus complètes sont conservées au Museo del Sitio.

Le patio du Palacio de los Jaguares donne accès au Templo de los Caracoles Emplumados, un édifice désormais souterraine du IIe ou IIIe siècle. Les sculptures sur sa façade représentent de grands coquillages, servant peut-être d’instruments de musique.

Paramètres des cookies