-->

Iskanwaya

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

Les ruines majeures et quasi oubliées d’Iskanwaya, sur les versants ouest de la Cordillera Real, se nichent dans une gorge remplie de cactus à 250 m au-dessus du Río Llica. Attribué à la culture mollu, le site daterait de 1145 à 1425. Cette vaste citadelle fut érigée sur deux plates-formes bordées de cultures en terrasses et d’un réseau de canaux d’irrigation. Elle contient plus de 70 bâtiments, des frêles murailles, des rues étroites, des petites places, des entrepôts, des sites et des niches funéraires.

Bien qu’Iskanwaya n’égale pas Machu Picchu, ce site de 13 ha est extérieurement plus imposant que Tiwanaku. Pour plus d’informations, adressez-vous, à Aucupata, au señor Jorge Albarracín, un habitant passionné de sa région et des ruines d’Iskanwaya, ou à Marcelo Calamani, qui pourra vous guider jusqu’aux ruines et parle un peu anglais. Vous pouvez l’appe­ler au téléphone du village. ­Iskanwaya: la ciudadela que sólo vivía de noche, de Hugo Boero Rojo (1992), rassemble des photos, des cartes et des schémas du site, ainsi que des renseignements sur les villages voisins.

213-5519