-->

Casa Nacional de Moneda

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Le monument phare de la ville est aussi l’un des plus beaux musées d’Amérique du Sud. Le premier hôtel de la Monnaie fut construit en 1572 sur le site de l’actuelle Casa de Justicia, sur l’ordre du vice-roi Francisco de Toledo. Son remplaçant, vaste et d’une beauté exceptionnelle, occupe un pâté de maisons et fut édifié entre 1753 et 1773 afin de contrôler la frappe des pièces coloniales. Inutile d’être numismate pour s’intéresser à ce qui fut la première devise mondiale ! Selon la légende, au vu du coût des travaux, le roi d’Espagne se serait exclamé : “Ce bâtiment doit être construit en argent !” Les pièces, estampillées d’un “P”, étaient appelées potosís.

Les murs de l’édifice font plus d’un mètre d’épaisseur et celui-ci servit également de prison, de forteresse et, durant la guerre du Chaco, de quartier général pour l’armée bolivienne. À l’entrée, on pénètre dans une cour ornée d’une fontaine en pierre et d’un insolite masque de Bacchus, accroché ici en 1865 par le Français Eugène Martin Moulon, chargé de faire les matrices des pièces de monnaie, pour des raisons connues de lui seul ! Cette bizarrerie, appelée le mascarón, est devenue l’un des emblèmes de la ville.

Ce splendide bâtiment renferme des trésors historiques. Parmi la belle collection de peintures religieuses de l’école de Potosí (celles de Mélchor Perez de Holguín sont particulièrement remarquables), figure La Virgen del Cerro, célèbre œuvre anonyme du XVIIIe siècle. Les immenses engrenages en bois, mus par des mules, qui servaient à façonner les pièces, constituent sans doute le point fort de la visite. Ils furent remplacés par des machines à vapeur au XIXe siècle. Les dernières pièces furent frappées ici en 1953 ; les pièces boliviennes (qui vous serviront peut-être à payer l’entrée du musée) sont aujourd’hui frappées au Canada et au Chili, dans des matériaux moins nobles comme le zinc et le cuivre.

La visite guidée est longue (2 heures) et il fait frais à l’intérieur ; prévoyez de quoi vous couvrir. Des circuits en français sont disponibles sur demande. Toutefois, notez que ceux en espagnol sont supérieurs et plus complets ; choisissez-les de préférence, même si vous n’avez pas tout à fait les compétences linguistiques requises.

hôtel de la Monnaie ; www.casanacionaldemoneda.org.bo ; angle Ayacucho et Bustillos ; 40 $B, supp appareil photo 20 $B ; visites 9h, 10h30, 14h30 et 16h30 mar-sam, 9h et 10h30 dim