-->

Bazars couverts

L'avis de l'auteur Lonely Planet

marchés

À l’époque des Chaïbanides, le secteur à l’ouest et au nord du Liab-i-Haouz était un dédale de ruelles, d’arcades marchandes et de petits bazars, coiffés de coupoles pour rafraîchir l’air. Des dizaines de bazars ­spécialisés, il ne reste que trois marchés couverts, lourdement restaurés à l’époque soviétique : Taq-i-Sarrafon (changeurs), Taq-i-Telpak Fourouchon (chapeliers) et Taq-i-Zargaron (bijoutiers). Désormais occupés par des boutiques touristiques, ils ne reflètent que vaguement leurs fonctions d’origine.

Hakikat ; 7h-20h