Turkménistan : Environnement

Géographie, faune et flore du Turkménistan

Géographie

Immense désert entouré d'oasis le long des frontières, le Turkménistan offre néanmoins des paysages variés. A l'est se trouvent les cayons et les montagnes verdoyantes de la réserve naturelle de Kougitang ; au sud, la chaîne du Kopet Dag s'étire en direction de la mer Caspienne. La région en bord de mer, avec de vastes marécages, des canyons colorés et l'énorme massif du Grand Balkan, se distingue par sa beauté désolée.

Faune et flore

Des nombreuses espèces étonnantes que compte le Turkménistan, le cheval akhaltéké est la plus célèbre. Cette créature à la belle robe dorée serait l’ancêtre du pur-sang d’aujourd’hui. Symbole de fierté nationale figurant sur des emblèmes et des statues dans tout le pays, le cheval est vénéré par le président et admiré du peuple. Omniprésents, les dromadaires s’aperçoivent partout entre les villes et les villages.Parmi les animaux du Karakoum les plus étonnants, citons le très rare zemzen ou varan gris ; en dépit de sa grande taille et de sa morsure douloureuse, les Turkmènes le considèrent toujours avec bienveillance parce qu’il dévore ou effraie les serpents (comme les cobras), mange les souris et éradique des colonies d’insectes phlébotomes. Vous pourrez aussi voir des fennecs, des hiboux et les écureuils du désert.Espèces endémiques, les tarentules et les veuves noires restent cependant discrètes. Dans le désert, méfiez-vous des cobras, des vipères et des scorpions.

Problèmes écologiques

Le Turkménistan a payé un lourd tribut pour l’irrigation de sa ceinture méridionale, détournant l’eau qui alimentait la mer d’Aral. Bien que la mer d’Aral se situe en Ouzbékistan et au Kazakhstan, son assèchement a provoqué de graves problèmes écologiques dans le nord du Turkménistan, entraînant une salinisation des terres et des problèmes de santé pour les habitants. La pêche intensive constitue un autre problème, avec la raréfaction des esturgeons dans la mer Caspienne. L’écologie ne préoccupe guère les Turkmènes, qui ne se soucient pas d’économiser le gaz, l’électricité ou l’eau, tous subventionnés par le gouvernement.

Mis à jour le : 9 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale

Paramètres des cookies