1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Dix aventures pour milliardaires
Idées de voyage

Dix aventures pour milliardaires

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Que vous ayez gagné au Loto, touché un héritage, ou cambriolé une banque, vous êtes en possession d'une coquette somme qu'il vous faut dépenser. Ça tombe bien, voici quelques idées…

1. Faire l'Iditarod trail sled dog race, Alaska (États-Unis)

Vous recevez en plein visage la glace rejetée par le dernier husky de l'attelage. Il fait froid. La température ressentie peut descendre à −73°C mais vous vous sentez… vivant. Certains dépensent leurs économies dans une voiture de sport mais vous vouliez faire la « dernière grande course », la course de chiens de traîneau de l'Iditarod. Si l'on additionne l'entraînement, le transport des chiens et les frais de participation, une voiture de sport aurait coûté moins cher. Mais vous aurez des histoires à raconter à vos petits-enfants. Si vous y survivez. Les conducteurs d'attelage et leurs chiens s'affrontent sur un éprouvant itinéraire verglacé de 1 850 km, d'Anchorage à Nome.
L’Iditarod (www.iditarod.com) se déroule chaque année début mars. Le coût moyen de la participation se situe entre 20 000  et 30 000 $US.

2. S'adonner à un nouveau passe-temps : le cloudhopper

« Ces types en combinaison ailée sont fous », pensez-vous tout en vous élevant doucement au-dessus des prairies alpines. « Voilà une façon beaucoup plus civilisée de voler. » Vous cherchiez un nouveau défi ; il a fallu vous entraîner, mais le cloudhopper (ballon monoplace) s'est avéré parfait. Dans cette montgolfière sans nacelle, le pilote dirige seul son ballon depuis un harnais équipé d'un ventilateur de gonflage. Le matériel complet peut se transporter en voiture, ce qui permet de pouvoir décoller de partout pour 1 heure 30 de vol maximum. Réactifs et maniables, les cloudhoppers peuvent atterrir sur de petites zones : on peut sortir du point d'atterrissage en gardant le ballon chaud et en sautant par-dessus les haies ou d'autres obstacles.
Un équipement de cloudhopper coûte entre 12 000 et 16 000 €. Certains systèmes nécessitent un permis délivré par les autorités chargées de l’aviation civile.

3. Pratiquer le kayak de mer en Antarctique

Quelque chose s'agite dans l'eau à proximité de votre kayak. Qu'est-ce donc ? Vous aimeriez voir des baleines, mais peut-être pas d'aussi près. Tout va bien, ce n'est qu'un groupe de manchots curieux. « Ce n'est que »… ? Il y a une semaine, vous n'auriez jamais pensé être aussi blasé. Maintenant, quand vous pagayez près des icebergs en direction d'une rouquerie de l'Antarctique, vous plaignez les pauvres gens à bord des bruyants Zodiacs, quand seuls les clapotis de votre pagaie viennent troubler la tranquillité de l'eau.
Diverses agences organisent des expéditions en Antarctique comprenant du kayak de mer, comptez entre 3 725 $US et 20 120 $US pour 10 à 30 jours.

4. Partir pour la pêche à la mouche en hydravion (Canada)

L'hydravion DeHaviland Otter rebondit une fois puis ralentit jusqu'à s'arrêter face au pavillon de pêche. Cette cabane tout équipée en pleine nature est à vous pendant une semaine. Si vous souhaitez explorer un autre endroit, vous pouvez demander un avion par radio. Avec plus de 70 000 lacs dans le seul Sunset Country de l'Ontario du Nord, choisir un endroit où jeter sa ligne peut être difficile. Au moins, la solitude est garantie. Vous trouverez de la compagnie dans l'eau : truites grises, truites mouchetées, dorés jaunes, achigans, grands brochets et maskinongés (brochets locaux) feront tressauter votre canne à pêche.
Plusieurs agences proposent des séjours de pêche à la mouche dans le Wabakimi Provincial Park et en Ontario pour environ 1 500 $CA/semaine.

5. Partir sur son île déserte personnelle

Vous avez toujours rêvé de jouer les naufragés ? Le courtier en îles Farhad Vladi est là pour vous aider. Il loue et vend des îles désertes dans le monde entier à une clientèle très sélecte qui veut échapper au stress du quotidien sans craindre de croiser âme qui vive. Le dilemme est cruel : louerez-vous une île espagnole et son château (jusqu'à 16 personnes ; 1 500 euros/jour) ou bien Dolphin Island, minuscule paradis corallien des îles Fidji à 5 200 euros les 4 nuits, pour 4 personnes maximum ? À moins d'acheter Cornish Cay, dans les Bahamas, pour 7 millions d'euros. Et comme Farhad Vladi pense à tout, il vend aussi des éditions rares de Robinson Crusoé.
Vladi Private Islands (www.vladi-private-islands.de) aide à louer, acheter ou vendre une île.

6. Visiter le Titanic

Par le hublot du MIR I, on voit clairement la salle Marconi d'où fut envoyé le célèbre message de détresse cette terrible nuit. Plus loin sur les flancs de l'épave, on aperçoit les énormes hélices du Titanic, tandis qu'ailleurs, des objets plus personnels rappellent la tragédie humaine qui s'est jouée ici avant que l'immense navire ne sombre, en emportant 1 500 personnes. Vous aurez parcouru 350 miles marins à bord du RV Keldysh pour vous rendre sur le site ; l'immersion durera 12 heures. Vous serez profondément ému par cette expérience, partagée avec 19 autres personnes seulement et votre pilote, et comprendrez mieux l'enthousiasme de James Cameron.
Bluefish (www.thebluefish.com/visit-the-titanic) organise des plongées sur le Titanic moyennant 59 680 $ par personne.

7. Louer un zeppelin (Allemagne)

Vous observez le paysage par-dessus l'épaule du pilote pendant que vos amis se reposent dans la vaste cabine. Le dirigeable vole silencieusement à basse altitude. Vous apercevez chaque détail au sol, 300 m en contrebas, même les regards envieux. Depuis des années, les Zeppelin NT sont revenus dans le ciel de Friedrichshafen, et cela vous inspire soudainement : pourquoi ne pas en louer un et créer votre propre aventure ? Il n'y a pas de limite : si vous êtes prêt à payer, vous pouvez l'emmener où vous voulez, survoler le lac de Constance en Allemagne pendant une heure ou même faire une expédition de plusieurs jours au-dessus de la Cappadoce, en Turquie.
Les vols en zeppelin coûtent 30 000 € par jour ; plus d’infos sur www.zeppelinflug.de

8. Pratiquer l'héliski de luxe à Kangaamiut (Groenland)

Vous avez mal aux jambes, votre cœur bat très vite, mais vous ne voulez pas que ça s'arrête. Après avoir dévalé 2 000 m dans la poudreuse, vous avez la sensation qu'effectivement, ça ne s'arrêtera jamais, puis vous apercevez l'océan qui annonce le bout de la piste. Il n'y a pas de remontée mécanique sur l'île de Kangaamiut ; l'unique moyen de retourner au sommet est l'hélicoptère. Les centaines de pistes qui se jettent dans trois fjords offrent le meilleur de l'héliski. Un guide accompagne votre groupe de quatre, vous montre comment traverser les glaciers ou aborder les couloirs abrupts. Il y aurait même des pistes jamais skiées.
Des séjours d’héliski à Kangaamiut (via Copenhague) peuvent être organisés pour 8 500 € environ ; consultez le site www.bigmountain-trips.com.

9. Voyager dans l'espace

Cette destination, si éloignée qu'aucun guide Lonely Planet ne la couvre, est désormais accessible. À condition d'avoir les moyens. Ce voyage conduira à 350 000 pieds (un peu plus de 100 km), dans la limite spatiale des conventions internationales, assez haut pour voir la bande d'atmosphère autour de la Terre et observer l'obscurité de l'espace. Vous voyagerez 3,5 fois plus vite que le son et expérimenterez l'apesanteur, mais n'irez pas en orbite – c'est un aller-retour direct d'environ 2 heures (plus 3 jours d'entraînement).
Le ticket Pioneer Astronaut vaut 250 000 $US. Consultez www.virgingalactic.com. 

10. Privatiser un train pour une odyssée entre sentiers et rails (Afrique du Sud)

Le personnel, plus habitué à voir des clubs de golf et des carabines, doit circuler au milieu des VTT qui occupent le wagon tandis que les cyclistes ajustent leur monture à double suspension et discutent des prochains sentiers. Vous avez réservé un train de Pretoria au Cap, en Afrique du Sud, et au lieu de rallier des parcours de golf ou d'aller à la chasse aux oiseaux, vous rejoignez des sentiers cyclables. Prochain arrêt : Stellenbosch, où vous roulerez sur une piste de 18 km qui traverse Delvera.
Les trains Rovos Rail proposent des circuits personnalisés partout où il y a une voie ferrée en Afrique du Sud. Les prix démarrent autour de 35 000 $US la nuit pour 41 passagers maximum et 21 suites. Consultez le site www.rovos.com.


Paramètres des cookies