Tsogchen

L'avis de l'auteur Lonely Planet

salle d’assemblée

Le tsogchen, complètement éventré lors de notre passage du fait de grands travaux de rénovation, devrait avoir retrouvé sa forme originelle courant 2015.

Le principal sanctuaire intérieur, l’ütse, comporte en son centre une statue de Jampai Dorje, amalgame peu usité des dieux Jampelyang (Manjushri), Chana Dorje (Vajrapani) et Chenrezig (Avalokiteshvara). À gauche se trouve un ancien thangka de Drölma (Tara) qui, selon les moines vivant sur place, fut apporté par Atisha lui-même. Un coffre en bois, à côté de l’autel, renferme la molaire géante de Sangye Wösong, bouddha ayant précédé Sakyamuni, le Bouddha historique.

À gauche de l’entrée de l’ütse, on voit d’intéressantes photos du monastère datant de 1948. À droite de l’entrée se trouvent une photo de l’actuel Reting Rinpoche, ainsi qu’une empreinte de pied et une photo du 5e Reting Rinpoche. Devant l’entrée, une plateforme sert à confectionner des mandalas en sable. Derrière l’ütse, une resserre est remplie de tambours tantriques et de statues de bouddhas.

Au sortir de la chapelle, repérez une deuxième salle sur la droite. Elle renferme un chorten en or contenant la dépouille du 6e Reting Rinpoche. Les statues des six Reting Rinpoche précédents sont alignées devant le mur du fond. Le coffre métallique dans l’angle droit recèle un grand thangka (appelé thongdrol), déroulé une fois par an.

Paramètres des cookies