Deegawapi

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

Selon la légende, Deegawapi (Dighavapi Cetiya) est le seul endroit que le Bouddha visita dans le sud-est du Sri Lanka. Construit sous le règne de Saddhatissa (137-119 av. J.-C.), le stupa fut restauré aux IIe et XVIIIe siècles avant de disparaître dans la jungle qui recouvrait alors la région. Le site est à 19 km à l’est d’Ampara via Eragama et la B439.

Redécouvert en 1916, il est la cause de conflits depuis des décennies : de nombreux Cinghalais affirment que la population majoritairement musulmane de la région s’est délibérément installée sur les terres (comprenez cinghalaises) de l’ancien dagoba, tandis que les musulmans, qui vivent ici depuis des siècles, voient cette revendication comme le début d’une colonisation cinghalaise.

Ce site ne justifie peut-être pas le long détour. Si les vestiges du grand dagoba central de brique rouge en imposent, le cadre n’a rien de particulier. Des fouilles sont en cours, et le petit musée (8h-17h, gratuit) expose quelques artefacts archéologiques.

Dighavapi Cetiya ; près de la B92

Paramètres des cookies