Macondray Lane

L'avis de l'auteur Lonely Planet

rue

Cette ruelle bordée de maisons en bois descend depuis l’Ina Coolbrith Park par un escalier abrupt qui semble défier les lois de la gravité. Ce passage ombragé est si charmant qu’on le croirait sorti d’un livre… De fait, il a servi de modèle à la Barbary Lane d’Armistead Maupin dans les Chroniques de San Francisco : c’est ici que la mystérieuse Anna Madrigal recueille l’un après l’autre les héros de cette saga devenue emblématique de la diversité de la ville.

entre Jones St et Leavenworth St ; 41, 45, Powell-Mason, Powell-Hyde