Pays basque

  1. Accueil
  2. France
  3. Pays basque
  4. Béarn
  5. Vieille ville et quartier du Hédas

Vieille ville et quartier du Hédas

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sur les sentiers du roi

Les environs du château et le quartier du Hédas, riches en demeures anciennes et en maisons à pans de bois, donnent l’occasion d’une promenade agréable.

En face du pont d’honneur du château, ne manquez pas l’hôtel de Peyré, dit “maison de Sully” (XVIIe siècle), reconnaissable à sa lourde porte cloutée. Sur sa droite s’ouvre une ravissante place où s’élève le Parlement de Navarre, institution créée après le rattachement du Béarn à la France en 1620. L’édifice est surplombé par un grand clocher, seul vestige de l’ancienne église Saint-Martin. De là, suivez la rue Henri-IV, flanquée de belles maisons, et d’où l’on peut voir quelques rues pittoresques en contrebas. Puis empruntez la rue Gassion sur la gauche ; à son extrémité, tournez à droite dans la rue du Maréchal-Joffre : celle-ci, bordée d’anciennes demeures nobiliaires, s’ouvre un peu plus loin sur la charmante place Reine-Marguerite, bordée d’arcades, ancienne place du marché et porte de la ville, où avaient lieu les exécutions publiques. Continuez tout droit jusqu’à la rue des Cordeliers qui part sur la gauche. Au niveau du n°25, empruntez les escaliers du passage Parentoy qui dévalent le ravin du Hédas. Cet ancien ruisseau qui servait d’égout à ciel ouvert, a été recouvert dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Autrefois malfamé, le quartier du Hédas a été “aéré” dans les années 1970 avec la destruction de plusieurs immeubles insalubres. Au bout de la rue du Hédas, en allant vers le château, vous atteignez un lavoir et une fontaine qui furent longtemps les seuls points d’eau de la ville. Prenez la rue de la Fontaine sur la droite pour déboucher sur la place Gramont. À l’époque de Jeanne d’Albret, il y avait ici des jardins. L’endroit fut transformé au XVIIIe siècle en une belle place à arcades, devenue un carrefour de circulation.