Templo de Santo Domingo

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice religieux

Derrière sa façade baroque finement sculptée, la plus belle église de Oaxaca présente un intérieur très ornementé : de superbes motifs dorés encadrent ainsi une profusion de figures peintes. Du côté sud, la Capilla de la Virgen del Rosario (chapelle de la Vierge du Rosaire), datant du XVIIIe siècle, est la plus ouvragée de toutes. Lors des messes vespérales, célébrées à la lueur des cierges, l’édifice baigne dans une atmosphère tamisée.

Construite principalement entre 1570 et 1608 par les meilleurs artisans de Puebla et d’ailleurs, elle faisait partie du monastère dominicain de la ville. À l’instar d’autres monuments de cette région sujets aux séismes, Santo Domingo possède des murs de pierre très épais.

Parmi les sculptures de la façade baroque, le personnage portant une église représente le moine espagnol Santo Domingo de Guzmán (vers 1170-1221), fondateur de l’ordre dominicain. Cet ordre, qui imposait le respect strict des vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, protégea les Indiens des excès du colonialisme.

Angle Alcalá et Gurrión ; 7h-13h et 16h-20h sauf durant l’office

Paramètres des cookies