Caracas

Pourquoi y aller ?

Caracas est une ville rarement présentée sous un jour favorable, et, si vous suivez l'actualité, vous savez probablement que violence, enlèvements et troubles politiques y sont fréquents. Cette mégapole sud-américaine a pourtant un autre visage, celui d'un épicentre de la vie intellectuelle et du raffinement, titre auquel prétendent encore quelques poches de résilience après une décennie de fracture politique. Découvrir le Venezuela à Caracas peut se traduire par un assaut de tous les sens, mêlé d'attraction et de répulsion.

Installée sur un haut plateau séparé de la mer par d'imposantes montagnes, Caracas présente un tissu urbain dense. Chaque groupe d'immeubles d'où s'élève un gratte-ciel est flanqué d'un barrio (bidonville) accroché à flanc de colline, tel une gale de brique et de ciment. Mais cette cité interlope, avec sa circulation automobile et ses inégalités criantes, tire aussi parti de sa vie culturelle, de ses musées, d'une gastronomie éclectique et d'une riche vie nocturne. Les amateurs d'art se rueront sur les excellents musées du Parque Central, pour admirer notamment la plus grande collection au monde de gravures de Picasso. Les gourmets priseront la grande cuisine telle qu'on la pratique dans les faubourgs d'Altamira et de Los Palos Grandes. Les oiseaux de nuit s'adonneront à la vie nocturne de Las Mercedes. Les amoureux de la nature monteront à l'assaut du Parque Nacional El Ávila – qui domine la capitale tel un havre de verdure – et de ses sentiers de randonnée serpentant à travers des forêts embaumées.

À ne pas manquer

  • Le teleférico qui s'élève au-dessus de la ville jusqu'au pic El Ávila
  • La rumba (fête) jusqu'au bout de la nuit dans les discothèques et bars de Las Mercedes
  • Un déjeuner de style colonial dans les tascas du quartier de La Candelaria
  • Les trésors du Museo de Arte Contemporáneo de Caracas, du Museo de Bellas Artes et de la Galería de Arte Nacional dans le Parque Central
  • La fièvre du béisbol (base-ball) et les Leones de Caracas à l'Estadio Universitario
Mis à jour le : 6 février 2017
Paramètres des cookies