Les 10 villes à visiter en 2014

Publié le 28 Octobre 2013, dans Best of

Comme tous les ans, Lonely Planet donne la tendance de l'année suivante dans son Best Of. Voici les dix villes incontournables en 2014.

1. Paris, france

Paris renaît

Comme souvent dans son histoire, la renaissance urbanistique de Paris suit les bouleversements de son paysage politique. Aujourd’hui, à l’est de l’Hôtel de Ville, 1,5 km des anciennes voies sur berges de la rive droite de la Seine ont été rendues aux piétons et aux cyclistes. Mais la pièce maîtresse de ce chantier se situe rive gauche, avec 2,3 km de berge désormais interdits à la circulation. Du pont de l’Alma au musée d’Orsay, désormais relié à la Seine par un majestueux escalier de bois et d’acier, des îles artificielles accueillant un jardin flottant de 1 800 m2, et des promenades piétonnes ponctuées d’équipements sportifs et de loisir redonnent vie à cette artère longtemps embouteillée.

Et ce ne sont pas les seuls articles au rayon nouveautés de Paris. Un “tapis volant” brillant de mille feux coiffe désormais le nouveau Département des arts de l’islam du musée du Louvre. Neuf cloches flambant neuves, répliques des timbres du Moyen Âge, tintent du haut de Notre-Dame. Après d’interminables travaux, le musée Picasso va enfin rouvrir ses portes dans son bel hôtel particulier au cœur du Marais, suivant les pas du musée Galliera (musée de la Mode de la Ville de Paris), rouvert en septembre 2013 après quatre ans de rénovation. La plus belle ville du monde ne s’endort pas sur ses lauriers.

Photo : le musée d'Orsay de nuit. © Jonathan

2. Trinidad, Cuba

Un condensé de culture afro-cubaine

La petite Trinidad, surplombant les eaux turquoise de la mer des Caraïbes depuis les contreforts luxuriants de la Sierra del Escambray, est un joyau pastel classé au patrimoine mondial de l’Unesco, riche de ses trésors du XIXe siècle : plafonds mudéjars, porcelaines françaises, fresques italiennes et marbres de Carrare. Elle célèbre en 2014 le 500e anniversaire de sa création avec force fiestas et manifestations culturelles.

Trinidad doit sa beauté et son opulence au boom de la production sucrière au XIXe siècle ; l’invention révolutionnaire de la saccharine a ensuite fait d’elle une belle endormie. La prospérité ostentatoire des magnats du sucre reposait aussi sur le commerce d’esclaves amenés d’Afrique. De ce sombre passé, Trinidad a gardé une enivrante culture métissée, où se mêlent danses afro-cubaines, confréries africaines régies par des rites uniques et son entêtant des percussions du clave, l’ancêtre de la salsa, surgissant tous les soirs des salles de danse et des palais décatis. 

Photo : vieille voiture américaine dans les rues de Trinidad. © asaflow

3. Le Cap, Afrique du Sud

Une leçon d’histoire et de design

Soyons franc, il n’est pas de mauvaise année pour visiter Le Cap. Depuis quelque temps déjà, un déluge de louanges s'abat sur la capitale parlementaire de l’Afrique du Sud, son site naturel d’une beauté époustouflante et le vaste éventail d’activités qu’offre en toutes saisons son cadre entre mer et montagne. Mais 2014 enfonce le clou, puisque Le Cap va se parer de plus beaux atours encore pour devenir, une année durant, capitale mondiale du design : des sculptures vont venir fleurir les espaces verts, des projets urbanistiques vont embellir le paysage, et les anciens quartiers industriels vont poursuivre leur réhabilitation, à l’image des quartiers de Woodstock et du Fringe, nouvelles terres d’élection des hipsters en virée shopping et des gastronomes avertis.

Cette année du design est aussi l’occasion, pour les autorités, de défendre une noble ambition : combler les clivages sociaux. Pour être dans le ton, partez en balade hors de la ville pour découvrir le sens de l’innovation qui bout dans les townships, ou explorez les sites des banlieues grâce au réseau de bus ultramoderne, en pleine expansion, qui fait enfin du Cap une cité plus douce aux usagers des transports en commun.

Photo : le quartier de Bo Kaap. © Instinia

4. Riga, Lettonie

La culture en capitale

Située au confluent des grands empires qui écrivirent quelques-unes des pages les plus riches de l’histoire de l’Europe, Riga fut des siècles durant un pivot stratégique au cœur de territoires annexés par les uns et les autres, avant que le rideau de fer ne vienne au XXe siècle se refermer sur elle. Aujourd’hui redevenue capitale de la Lettonie et forte de 20 années de liberté retrouvée, Riga entend bien regagner son titre de grande cité cosmopolite de la Baltique. Un riche programme de célébrationas s’annonce en 2014, que ce soit en l’honneur des influences allemandes, suédoises et russes qui marquèrent la ville, ou pour fêter les traditions populaires lettones. 

Depuis plusieurs années, les cafés chic et branchés y fleurissent, la cuisine traditionnelle (très porc et pommes de terre) s’allège en de pétillantes recettes inspirées des voisins scandinaves, et des centaines de façades décaties retrouvent leur splendeur Art nouveau. Bref, Riga n’attendait plus que d’être désignée Capitale européenne de la culture, et c’est chose faite en 2014.

Photo : un escalier Art Nouveau à Riga. © imagewell10

5. Zurich, Suisse

Il va y avoir du sport

Pourquoi y aller en 2014 ? Oh, pas grand-chose... Juste pour voir Usain Bolt, Mo Farah et la crème du sport enchaîner les nouveaux records. En août, Zurich accueille les championnats d’Europe d’athlétisme, soit l’occasion pour nous de voir de formidables affrontements, et pour eux de régler quelques comptes laissés en suspens aux JO de 2012.

“Zurich, vous êtes sûr ?”, vous interrogez-vous. Une ville surtout connue pour ses cadres en costume-cravate et ses établissements bancaires, pour une escapade sympathique, vraiment ? Vraiment. L’assouplissement de la législation sur les heures d’ouverture se traduit par une ruée, non pas vers l’or, mais vers la vie nocturne et ses lieux de fête. Dans le quartier de Zurich-Ouest, le déclin industriel cède la place à la branchitude et à la bringue, et tous les hipsters d’Helvétie en mal de nuits folles se pressent au bord de son lac. Outre une pléthore de grandes maisons et de boutiques de mode, la ville regorge aussi d’excellentes tables et d’adorables cafés.

Photo : vue sur Zurich. © cesar

6. Shanghai, Chine

Shanghai fait son entrée dans le monde

Si la Chine est le moteur industriel du monde, Shanghai est le moteur V8 de la Chine. Le métro – qui fonctionnait avec trois modestes lignes en 2000 – inaugurera sa seizième ligne grande vitesse, longue de 59 km, dès 2014. C’est à présent le troisième plus grand réseau du monde (il fut même un temps le premier). Lorsqu’elle sera terminée, la Shanghai Tower, tour torsadée de 121 étages, sera le plus haut building de Chine, le deuxième du monde et un joyau du quartier de Lujiazui. Elle abritera l’hôtel le plus haut au monde, trophée très convoité que Shanghai a remporté deux fois ces quinze dernières années. Beijing (Pékin) n’est qu’à cinq heures en train à grande vitesse. Et pour couronner le tout, Shanghai a récemment prolongé son visa de transit gratuit à 72 heures pour les ressortissants de 45 nations. De sorte que si vous êtes en route pour une autre destination et ne possédez pas de visa chinois, vous pourrez quand même rester trois jours sur place.

Photo : Jardin Yu, Shanghai. © lapas77

7. Vancouver, Canada

À la pointe de la tendance

À Vancouver, la nature est un régal pour les yeux : on n’est jamais loin de splendides paysages de montagne, de vastes parcs verdoyants et de plages de sable protégées. Vous apprécierez le mariage des genres – allure de grande métropole, ambiance de petite ville – dès votre arrivée à l’aéroport. Sur la petite péninsule Burrard, un ensemble hétéroclite d’immeubles de bureaux et de tours d’habitations bâties à la hâte rivalisent pour bénéficier de l’une des vues les plus chères au monde. Ces édifices ont valu à la ville le surnom de “cité de verre”.

Les gens habitent ici parce qu’ils aiment courir, faire du vélo, nager, skier et s’amuser. Ici, interdiction de s’ennuyer. Si vous vous lassez des plaisirs de la ville, si la pluie ne s’arrête plus, ou si vous êtes à court d’argent… mettez le cap sur les collines de Cypress, Seymour et Grouse Mountains, ou les célèbres stations de sport d'hiver de Whistler (ski) et Blackcomb (snowboard), très faciles d'accès.

Photo : le pont suspendu de Capilano. © noodles79

8. Chicago, Illinois, États-Unis

Le Wrigley Field a 100 ans

Les buildings immenses et les musées de renommée mondiale de Windy City (la Ville du Vent) occupent à juste titre le devant de la scène. Mais ce n'est pas tout... Chicago a d'autres atouts. Rendez-vous au Wrigley Field, stade de base-ball chouchou de l’Amérique. Assis dans les gradins, une bière Old Style à la main, c’est parti pour un match des Chicago Cubs. Le stade aux murs couverts de lierre fête son centenaire en 2014, et les festivités dureront toute la saison. Vous pourrez aussi passer du bon temps au Second City, qui souffle cette année ses 55 bougies. Berceau de l’impro comique, le club a lancé la carrière de Bill Murray et de bien d’autres humoristes. En 2014 également, l’iO, l’autre haut lieu de l’improvisation à Chicago, ouvrira une nouvelle salle deux fois plus grande. 

L’été venu, on sort les guitares pour le Blues Fest et les festivals de Lollapalooza et Pitchfork. La ville monte aussi le son grâce à quelques nouveaux venus : le Wavefront Music Festival transforme Montrose Beach en dance-party électro en juillet, tandis que la musique punk se déchaîne au Humboldt Park lors du Riot Fest en septembre.

Photo : Gratte-ciels de Chicago. © Oleksandr Dibrova 

9. Adélaïde, Australie

“Prête à être dégustée”

Tandis que Melbourne et Sydney rivalisaient pour attirer l’attention, Adélaïde se transformait en hôtesse parfaite. Elle s’est accaparé des événements sportifs et artistiques parmi les plus populaires d’Australie, dont l’Adelaide Arts Festival, l’Adelaide Fringe Festival et WOMADelaide – un véritable tour de force culturel.

L’année 2014 promet de grands changements en plein cœur de la ville avec l’achèvement de la rénovation du stade Adelaide Oval qui reliera Adelaide City aux superbes espaces verts des environs et, plus loin, au quartier historique de North Adelaide. Étant donné la diversité des quartiers de restaurants, de Leigh Street – où le bar à pinchos basque Udaberri, ultra-cool, attire une foule éclectique – à Gouger Street, jalonnée de restaurants d’influence asiatique, en passant par les saveurs méditerranéennes de Rundle Street, la scène gastronomique est délicieusement foisonnante. Point d’accès aux régions viticoles australiennes parmi les plus accessibles, Adélaïde est chic sans effort. Et, à l’instar d’un délicieux vin rouge arrivé à maturité, la capitale de l’Australie-Méridionale est toute prête à être dégustée.

Photo : Église dans un vignoble d'Adelaïde. © avdwolde

10. Auckland, Nouvelle-Zélande

Cuisine, culture et paysages côtiers

Auckland est souvent négligée par les voyageurs, pressés d’admirer les splendeurs naturelles du Sud. Pourtant, la gastronomie, les arts et la découverte de l’arrière-pays côtier sont d’excellentes raisons de prolonger le séjour dans la plus grande et la plus cosmopolite des villes néo-zélandaises. De nouveaux quartiers de restaurants ne cessent d’apparaître, souvent dans des édifices historiques reconvertis, tandis que l’insolite City Works Depot apporte sa touche avant-gardiste en proposant de la bière artisanale et des plats de food-trucks. Après sa complète rénovation, l’Auckland Art Gallery comporte désormais un atrium tout en verre et bois.

En vous baladant, rendez-vous dans le Wynyard Quarter pour une vue imprenable sur les yachts rutilants. À la lisière ouest de la ville, l’Hillary Trail, randonnée de 4 jours à effectuer en indépendant, porte le nom du légendaire alpiniste kiwi sir Edmund Hillary. Cet itinéraire de 77 km englobe la forêt primaire et les plages de surf de la côte ouest d’Auckland. C’est une alternative de plus en plus prisée aux sentiers de randonnée plus connus du reste du pays.

Photo : port de Waitemata. © jimmy29

Best of 2014

Toutes les tendances 2014 sont à retrouver dans le Best of 2014


Trouvez un vol pas cher avec Liligo

1 jour, 1 lieu

  • 29 mai
L'Everest, le toit du monde
Quoi: 
La “saison de l’Everest” démarre généralement cette semaine
Où: 
Himalaya, Népal
Quand: 
Fin mai