10 pays ignorés des touristes

Publié le 8 Mars 2013, dans Idées de voyage
Perdus dans des recoins oubliés de la planète, ces pays trop souvent dédaignés gagnent pourtant à être connus.

1. Suriname

Sur la côte atlantique dans le nord de l’Amérique du Sud, cette ancienne colonie néerlandaise est un authentique melting-pot où les cultures indiennes se mêlent aux influences britannique, hollandaise, chinoise, indienne et indonésienne. La capitale, Paramaribo, conserve de beaux témoignages de l’architecture coloniale hollandaise, mais les réserves naturelles sont les joyaux du Suriname (quoique les infrastructures soient déficientes). Celles de Raleighvallen et de Brownsberg sont réputées pour l’abondance de leurs oiseaux. À la frontière de la Guyana et de la Guyane française, tout aussi méconnues, c’est la dernière terra incognita des voyageurs épris de l’Amérique latine.

Vols directs depuis Amsterdam avec KLM (www.klm.com). Des pass aériens permettent de voyager à moindre frais dans les Caraïbes.

2. Togo

En Afrique de l’Ouest, ce petit pays en couloir est de ceux qui ravissent tous les coeurs. Lomé, sa capitale, déroule ses plages et ses 260 palmiers face à l’océan Atlantique, mais derrière elle s’étendent des paysages variés, de profondes vallées en hauts sommets bordés ensuite par la savane. Le Togo est d’une richesse telle que vous y trouverez forcément votre bonheur : après une séance de planche à voile sur le lac Togo, peut-être vous retrouverez-vous à musarder dans des étals de soins vaudous sur le marché aux fétiches de Lomé.

Des ferries rejoignent Lomé depuis le Bénin, le Burkina Faso et le Ghana. Plus d’infos sur www.togoport.tg. Pour l’avion, contacter Afriqiyah Airways (www.flyafriqiyah.com).

Barques sur le lac Togo. Travelling Pooh

3. Koweït

Célèbre uniquement pour avoir été envahi en 1990, le minuscule Koweït n’apparaît guère sur les feuilles de route des voyageurs, notamment parce qu’il a pour seuls voisins l’Irak et l’Arabie saoudite, ce qui ne facilite pas l’entrée par voie terrestre. Il y a certes des vols directs, mais le jeu n’en vaut la chandelle que si vous aimez les centres commerciaux luxueux et les routes à quatre voies. Au-delà du luxe clinquant de Koweït City, vous pourrez faire l’ascension du point culminant du pays dans le massif du Mutla (145 m), ou visiter Al Ahmadi, berceau de l’industrie pétrolière koweïtienne. Fantastique, n’est-ce pas ?

Arrivez par bateau depuis le port iranien de Bushehr ou passez la frontière par voie terrestre depuis l’Arabie saoudite. L’entrée via l’Irak est déconseillée.

Les tours Koweït. Jennifer Silva

4. São Tomé et Príncipe

Envie d’Antilles à deux pas des côtes africaines ? Rêve exaucé : paisibles et peu fréquentées, les deux îles de São Tomé et Príncipe forment le plus petit des États africains et sont aux antipodes (au sens figuré) de l’Afrique. Rares sont ceux qui les connaissent, plus encore ceux qui les visitent, mais leurs charmes sont un secret de moins en moins bien gardé. Et pour cause : plages désertes à perte de vue, eaux cristallines, sommets déchiquetés et forêts tropicales. Ajoutez à cela un mode de vie décontracté, du vrai bon café, de délicieux fruits et fruits de mer et… Vous êtes encore là ? 

Vols directs depuis Lisbonne avec Air Portugal (www.flytap.com). Quelques rares bateaux depuis Libreville et Douala. 


Hotel rural, São Tomé & Principe. Pedro Caleiro

5. Comores

À la grande époque du commerce transocéanique, les Comores étaient une halte traditionnelle pour les navires passant le cap de Bonne-Espérance. Puis l’archipel passa dans l’ombre du canal de Suez, et aujourd’hui seules 25 000 personnes s’y rendent chaque année. Voisines des Seychelles et à quelques brasses de l’île Maurice, les Comores pourraient être un paradis tropical, mais le pays, aussi fragmenté politiquement que géographiquement, a connu quelque 20 tentatives de coups d’État depuis son indépendance de la France en 1975. À Mayotte, qui fait partie de l’archipel mais est restée française, vous pourrez admirer l’un des plus grands lagons du monde.

Vous devez avoir au moins 23 ans pour louer une voiture. Les itinéraires les plus intéressants nécessitent un 4x4. Selon votre destination, vous voudrez peut-être louer les services d’un chauffeur.

 

Littoral, Comores. kaysha

6. Albanie

Bordée par une côte encore préservée du développement, l’Albanie est occupée aux trois quarts par une chaîne de montagnes escarpées que longe une étroite plaine côtière. À Tirana, la capitale, les anciens monolithes de béton de l’ère communiste ont été repeints de couleurs gaies, les rues sont chaotiques et les bars ne désemplissent pas. Si Durrěs, sur la mer Adriatique, fait figure de station balnéaire classique, la “Riviera albanaise”, plus au sud, sur la côte ionienne, vous étonnera par ses superbes plages et paysages sauvages.

Les montagnes albanaises ne manquent pas non plus d’attraits comme en témoignent les sept lacs de Lura, dans des cirques glaciaires, ou la citadelle de Berat.

Vallée de la Valbona, Albanie. LesHaines

7. Guinée-Bissau

Avec l’un des peuples les plus accueillants d’Afrique de l’Ouest, la Guinée-Bissau est comme une pépite dénichée chez un disquaire désordonné. La partie continentale du pays renferme bourgades coloniales assoupies, plages paisibles et forêts sacrées, mais la destination la plus touristique est incontestablement l’archipel des Bijagós, agrégat d’îles sauvages et isolées riches d’une incroyable diversité marine et animale. L’ambiance décontractée et quasi provinciale de la capitale, Bissau, la distingue de la frénésie de la plupart des grandes villes de cette partie du continent – mais, en matière de visites, cela se résume pour l’essentiel aux ruines de la guerre.

Rendez-vous en Guinée-Bissau de novembre à janvier pour éviter la saison des pluies (juin à octobre) ou de février à avril (les températures flirtent alors souvent avec les 40°C).

Compte tenu de la situation au Mali et des possibles conséquences qui peuvent en résulter dans la sous-région, il importe que les Français résidant ou de passage en Guinée-Bissau fassent preuve de la plus grande prudence dans leurs déplacements.

Guinée-Bissau, kaysha

8. Niue

Îlot perdu à 600 km de son plus proche voisin, Niue voit si peu de visiteurs que deux vols tout juste y atterrissent chaque semaine (depuis Auckland et Apia). Il n’a pas la beauté d’autres perles du Pacifique, car les plages sont rares. En revanche, les spéléologues sont à la fête, avec les gouffres de Vaikona et de Togo, tandis que les plongeurs exultent, car la visibilité est proprement fabuleuse. De fait, le nom du site de plongée au large de la côte ouest, baptisé Toilet Bowl (littéralement “cuvette des toilettes”), ne rend pas grâce à la qualité de la plongée à Niue.

Air New Zealand (www.airnewzealand. co.nz) propose un vol hebdomadaire pour Niue ; organisez votre voyage sur www.niue.southpacific.org.

Plage, Niue. fearlessRich

9. Biélorussie

Pendant que d’autres anciens satellites soviétiques voient affluer les touristes, la Biélorussie reste dédaignée, malgré sa position clé entre Moscou et le reste de l’Europe. La dernière dictature d’Europe est l’endroit idéal pour plonger dans le monde soviétique : sa capitale, Minsk, fut quasi rasée pendant la Seconde Guerre mondiale et rebâtie dans le plus pur style stalinien. Pour des beautés naturelles, direction le parc national Belovezhskaya, à cheval sur la frontière polonaise : la plus grande forêt primaire d’Europe abrite des bisons d’Europe, les plus grands mammifères du Vieux Continent.

Le Banana Lounge Bar, sur voul Staravilenskaïa 7 à Minsk, est un bar animé de style turc où vous pourrez méditer sur l’identité biélorusse. La station de métro la plus proche est Njamiha.

Dans le métro de Minsk. G travels

10. Kirghizistan

Grand pays montagneux au même titre que le Népal, le Pérou ou le Canada, le Kirghizistan est injustement méconnu. Cette ancienne république soviétique, longtemps fermée aux étrangers, possède les sommets les plus hauts et les plus spectaculaires de l’Asie centrale, avec un point culminant à 7 500 m. Force est de reconnaître cependant que ce sont là à peu près tous les trésors du Kirghizistan, par ailleurs pauvre en sites et en infrastructures touristiques. La plupart des visiteurs rejoignent ainsi la région relativement développée du lac d’Issyk-Koul, le deuxième plus haut du monde, excellent point de départ pour du trekking de haut vol.

Des vols directs rejoignent la capitale, Bichkek, depuis Istanbul, avec Turkish Airlines (www.thy.com), ou Londres, avec British Airways (www.britishairways.com).

1000 idées de voyage

Retrouvez encore plus d'idées de voyages en dehors des sentiers battus dans le livre 1000 idées de voyage publié chez Lonely Planet. 

Photo : paysage kirghiz. Par Jurgen - www.300td.org


Trouvez un vol pas cher avec Liligo