Chine : Tibet

Pourquoi y aller

Le Tibet nourrit depuis des siècles l'imagination des Occidentaux, voyageurs en quête de spiritualité ou d'aventures. Grand comme deux fois la France pour seulement 3 millions d'habitants, le « toit du monde » fascine par ses extraordinaires paysages de haute altitude, ses impressionnantes cités monastiques, ses routes épiques et sa culture himalayenne, si forte qu'elle résiste malgré les épreuves qu'elle endure depuis un demi-siècle.

Très prisé des touristes chinois et doté de l'un des taux de croissance les plus élevés du pays, le Tibet connaît une évolution rapide promise à s'accélérer avec le développement prévu des routes goudronnées, des aéroports et de sa desserte par le rail. La magie du Tibet traditionnel subsiste cependant, même s'il faut davantage la chercher.

Quand partir

Mars

Mois sensible sur le plan politique, source de problèmes éventuels.À éviter.

Mai-septembre

Haute saison : temps chaud, avec risque de pluie en juillet-août. Idéal pour la randonnée.

Avril et mi-octobre à novembre

Parfait pour la visite : chaud dans la journée et moins de touristes.

À ne pas manquer

  1. Lhassa, le centre spirituel du Tibet, le palais du Potala et la ferveur religieuse au temple du Jokhang et sur le circuit du Barkhor
  2. Les fresques des 73 chapelles, réparties sur 5 niveaux, du Kumbum de Gyantse, un chörten aux 108 portes
  3. Le kora (chemin de pèlerinage) de 3 jours autour du mont Kailash
  4. Le lever du soleil depuis le camp de base de l'Everest, après une nuit sous une tente en laine de yak
  5. La ligne de chemin de fer Qīnghǎi-Tibet, pour comprendre pourquoi le Tibet est surnommé le « toit du monde »
  6. La traversée en bateau du Yarlung Tsangpo jusqu'au monastère de Samye
  7. Le trajet en 4×4 de Lhassa à Katmandou par la route de l'Amitié

Trouvez un vol pas cher avec Liligo