Barbie-Doll Window

L'avis de l'auteur Lonely Planet

art public

Pas question de quitter Castro sans être passé devant la vitrine Barbie – ou plutôt la vitrine Billy, dérivé gay de Barbie et remarquable à la taille démesurée de son pénis. Les poupées sont habillées (enfin, certaines) de costumes outranciers et installées en cortèges contestataires, brandissant des pancartes. L’une d’entre elles résume tout : “It’s Castro, bitch.”

4099 19th St ; 24, Castro

Paramètres des cookies