-->

Lieux de culte

L'avis de l'auteur Lonely Planet

multiculturalisme

Le coloré temple tamoul Kovil Kalikambal a été restauré dans les années 1980 par des artisans venus spécialement d’Inde. Son emplacement, au centre-ville, diffère de la plupart des autres temples tamouls de l’île, édifiés à proximité des plantations dans lesquelles les Indiens étaient employés. Le terme “tamoul” est généralement employé à La Réunion pour désigner tout ce qui se rapporte à l’hindouisme : une grande partie des Réunionnais de culture indienne sont en effet originaires de l’État du Tamil Nadu, au sud-est de l’Inde. Vous devrez vous contenter d’admirer ce temple de l’extérieur, car l’accès est limité aux seuls fidèles. Au passage, vous découvrirez un quartier à l’ambiance plus populaire que celle du quadrilatère des rues du centre.

La discrète pagode Guan Di) s’élève non loin de là, près du Petit Marché. En plein centre-ville, la grande mosquée, ou Masjid Noor-Al-Islam , la “Lumière de l’Islam”, frappe par ses impressionnantes proportions. Ses fondations datent de 1905, et son minaret de 1972. Vous devrez ôter vos chaussures et il est interdit de prendre des photos. Les femmes, comme les hommes, peuvent visiter le lieu de culte, à condition de ne pas avoir les épaules trop découvertes et de ne pas porter de jupes courtes (le genou doit être couvert).

La cathédrale rappelle que la ville fut promue au rang d’évêché en 1850. Ses dimensions, relativement modestes, et sa sobre décoration d’ordre toscan en font un parfait lieu de recueillement. Notez, à l’intérieur, l’importance des représentations de saint Denis aux côtés du Christ.

Sur l’autre rive de la rivière Saint-Denis, l’église Notre-Dame-de-la-Délivrance présente une impressionnante façade colorée de style gothique toscan. Édifiée entre 1893 et 1897 sur 
l’emplacement d’une ancienne chapelle, elle est visible dans l’axe de la rue de la Compagnie. À l’intérieur, un étonnant petit autel est dédié à saint Expédit , sous les traits d’un soldat romain accompagné d’un corbeau.

Quant à la chapelle de l’Immaculée-Conception, elle a été édifiée par la congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny et fut consacrée le 6 février 1869, un peu plus d’une année après le début de sa construction. De très beaux vitraux à grisaille et à personnages, datant du XIXe siècle, constituent son principal centre d’intérêt.

Reportez-vous à pour les visites de la ville au travers de ses sites religieux.

259 rue du Maréchal-Leclerc ; ne se visite pasrue Sainte-Anne ; ouverte généralement au public le matin jusqu’à 11h(angle rues du Maréchal-Leclerc et Jules-Auber ; généralement 9h-12h et 14h-16h, en dehors des heures de prièreplace de la Cathédrale12 rue Sainte-Anne