Iglesia de la Regina Angelorum

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

Au XVIe siècle, une femme fit don de toute sa fortune aux religieuses cloîtrées d’un couvent dominicain afin d’ériger ce lieu de culte. Celui-ci cache derrière sa façade imposante un bel autel baroque du XVIIIe siècle surmonté des armoiries royales.

angle Padre Billini et José Reyes ; variables

Paramètres des cookies