Plaza de Armas

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieu emblématique

À l’époque inca, cette place, qui s’appelait alors Huacaypata ou Aucaypata, était le cœur de la capitale. Elle demeure le centre de la ville moderne. Elle s’orne du drapeau rouge et blanc du Pérou et de la Wiphala, un étendard carré quadrillé aux couleurs de Tahuantinsuyo (“les quatre régions”, sous-entendu de l’Empire inca), représentant la cosmogonie andine. Il est aujourd’hui le symbole de résistance des peuples “originaires”, comme ils se nomment eux-mêmes d’un terme explicite. On peut voir également à Cuzco ce qui fut le drapeau de la ville pendant trois décennies, et qui ressemble à s’y méprendre au drapeau gay, créé quelques années après.

Des arcades coloniales entourent la place, qui occupait jadis un espace deux fois plus grand englobant l’actuelle Plaza Regocijo. Au nord-est, une volée de marches mène à la cathédrale, flanquée des églises Jesús María et El Triunfo. Au sud-est se dresse l’église de la Compañía de Jesús, richement travaillée. Loreto, une paisible ruelle piétonne bordée de murs incas, constitue l’une des voies d’accès historiques à la place.

La place mérite d’être visitée de jour et de nuit, car l’atmosphère change radicalement lorsqu’elle est illuminée.

Paramètres des cookies