Belén

L'avis de l'auteur Lonely Planet

quartier

Quartier populaire au sud-est de la ville, Belén se compose d’innombrables cabanes flottantes, construites sur des radeaux, qui montent et descendent au rythme des crues de l’Amazone – un système ingénieux, né de la nécessaire adaptation de la population à son environnement fluvial. À la saison sèche, les radeaux reposent sur la vase ; le reste de l’année, ils flottent, multicolores, sur le fleuve.

Ce faubourg de 7 000 habitants s’anime encore plus vers 7h, lorsque les villageois des environs viennent vendre leurs produits, naviguant en barque d’une cabane à l’autre. Pour rejoindre Belén, prenez un taxi jusqu’à “Los Chinos”, marchez jusqu’au port et louez une embarcation pour circuler.

Bruyant et bondé, le marché se tient dans les bâtiments municipaux qui font face à Belén. Des produits exotiques côtoient des sacs de riz, de sucre et de farine, ainsi que des ustensiles ménagers bon marché. Repérez l’écorce de chuchuhuasi, que l’on fait macérer dans du rhum ; la plupart des bars locaux servent cette boisson tonique. Le chuchuhuasi et d’autres plantes amazoniennes entrent dans la composition de médicaments contre la douleur et l’arthrite fabriqués en Europe et aux États-Unis. Vous passerez un excellent moment dans ce marché, mais faites attention à votre porte-monnaie.

Paramètres des cookies