Jardin anglais

L'avis de l'auteur Lonely Planet

parc

Au nombre des plus grands parcs urbains d’Europe, le vaste Jardin anglais rivalise avec Hyde Park à Londres et Central Park à New York. C’est une aire de jeux prisée aussi bien par les habitants que par les visiteurs. S’étendant au nord depuis la Prinzregentenstrasse sur environ 5 km, il fut commandé par l’électeur Charles-Théodore en 1789 et conçu par Benjamin Thompson, scientifique d’origine américaine employé comme conseiller au gouvernement bavarois.

Les allées s’enfoncent au hasard dans des bosquets sombres de chênes et d’érables centenaires avant d’émerger dans des clairières verdoyantes et ensoleillées. Les Munichois prisent l’endroit, où cyclistes, marcheurs et joggeurs se côtoient en bonne intelligence.

Vous tomberez forcément sur le Kleinhesseloher See, un joli lac au centre du parc. Promenez-vous sur ses trois petites îles avant de vous offrir une mousse bien méritée au Biergarten Seehaus.

Plusieurs constructions historiques excent- riques confèrent au parc un charme amusant. La tout à fait inattendue Tour chinoise (Chinesischer Turm), aujourd’hui au cœur du plus ancien Biergarten munichois , fut construite au XVIIIe siècle, à une période où le style oriental faisait fureur dans toute l’Europe. Plus au sud, au sommet d’une petite colline, se dresse le Monopteros, petit temple grec très photographié de 1838, dont les rebords tiennent souvent lieu de banc aux visiteurs venus contempler l’horizon munichois.

Une autre touche asiatique vous attend encore plus au sud, avec la maison de thé japonaise(Japanisches Teehaus), construite pour les JO de 1972 à côté d’une mare aux canards idyllique. Essayez d’y aller au ­moment où la cérémonie du thé y est célébrée dans les règles de l’art par un maître de thé japonais (ouvert deux jours par mois).

Universität).

Paramètres des cookies