Munich

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Allemagne
  4. Munich
  5. Munich
  6. Château de Nymphenburg

Château de Nymphenburg

L'avis de l'auteur Lonely Planet

palais

Situé à environ 5 km au nord-ouest de la vieille ville, ce palais majestueux commencé en 1664 fut d’abord la villa d’Henriette Adélaïde de Savoie, épouse du prince-électeur Ferdinand Marie de Bavière. L’édifice fut agrandi au cours du siècle suivant pour devenir la résidence d’été des Wittelsbach. Le duc François de Bavière, à la tête de cette famille autrefois royale, y occupe toujours un appartement.

Le bâtiment principal se compose d’une grande villa et de deux ailes renfermant de somptueuses pièces d’époque. Le clou de la visite, la galerie des Beautés (Schönheitengalerie), dans les anciens appartements de la reine Caroline, se trouve au tout début du parcours. Quelque 38 portraits de femmes séduisantes choisies par Louis Ier de Bavière ornent les murs. Le plus célèbre est celui d’Helene Sedlmayr, fille de cordonnier, vêtue d’une superbe robe que le roi lui avait donnée pour poser. Vous verrez également Lola Montès, la maîtresse de Louis Ier, Jane Elizabeth Digby, dont la vie sentimentale fit scandale au XIXe siècle, et la belle Anglaise lady Jane Erskine.

Viennent ensuite la chambre de la reine, où trône toujours le lit bateau dans lequel Louis II vit le jour, et la chambre du roi, au plafond orné de magnifiques fresques.

Dans le même bâtiment, le musée des Carrosses renferme des carrosses royaux et autres véhicules d’apparat, notamment la calèche de parade rococo de Louis II (équipée de lampes à huile pour ses sorties nocturnes). À l’étage est exposée la plus grande collection au monde de porcelaine issue de la manufacture de Nymphenburg. Également appelée Sammlung Bäuml, elle recèle un exemplaire de tout ce qu’a produit l’entreprise, depuis sa création en 1747 jusqu’à 1930.

Munichois et visiteurs aiment se rendre dans le vaste parc à l’arrière du château de Nymphenburg. Ce superbe jardin à l’anglaise est parsemé de pièces d’eau, dont un grand lac, une cascade et un canal où l’on vient nourrir les cygnes et dont les eaux gelées, en hiver, sont idéales pour faire du patin ou du curling.

L’Amalienburg, d’un luxe inouï, est l’élément le plus excentrique du parc. Il s’agit d’un petit pavillon de chasse dégoulinant de cristal et de dorures ; ne manquez pas l’extraordinaire salle des Miroirs (Spiegelsaal). Le pavillon Pagodenburg, sur 2 niveaux, fut construit au début du XVIIIe siècle comme maison de thé chinoise ; il est recouvert de carreaux de céramique où sont représentés paysages, personnages et motifs floraux. Le Badenburg est un pavillon de bain ; le système de chauffage est d’origine. Enfin, le Magdalenenklause se voulait une imitation d’ermitage dans un faux style délabré.

Schloss Nymphenburg ; www.schloss-nymphenburg.de ; 9h-18h avr à mi-oct, 10h-16h mi-oct à mars ; Schloss Nymphenburg.Marstallmuseum

Paramètres des cookies