Maisons et villas

L'avis de l'auteur Lonely Planet

architecture

Outre la maison Estebania de style flamand, où Mazarin résida et Ravel vit le jour, Ciboure compte de belles demeures du XVIIIe siècle dans les rues Agorette, de la Fontaine et de l’Escalier. Voyez aussi les grosses maisons labourdines à colombages de la rue Pocalette, où se mêlent des maisons plus nobles. Sur la colline Bordagain se nichent de splendides villas, dont la villa Leïhorra, dessinée par l’architecte Joseph Hiriart en 1926. Ce chef-d’œuvre Art déco se visite lors de circuits organisés par l’office du tourisme (avr-oct ven 10h ; adulte/enfant 7,50/5,50 €). On remarquera aussi le joli phare, de style néo-labourdin, dessiné par André Pavlosky en 1936, à qui l’on doit aussi celui de Saint-Jean-de-Luz.

27 quai Ravel1 imp. Muskoa)

Paramètres des cookies