-->

Battersea Power Station

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice historique

Passée à la postérité grâce à la pochette de l’album Animals (1977) des Pink Floyd, cette centrale électrique est l’un des bâtiments les plus connus de South London. Conçu en 1933 par Giles Gilbert Scott (également à l’origine de la centrale qui abrite désormais la Tate Modern et de la mythique cabine téléphonique rouge), ce site a cessé son activité en 1983 et est ensuite resté inoccupé pendant plus de trois décennies.

En 2011, un projet de réaménagement du site, à deux pas de la Tamise, a été approuvé. Il inclut des milliers de nouveaux logements, ainsi que des bureaux et des commerces de détail. Deux nouvelles stations de métro sont également prévues, avec l’extension de la Northern Line à Battersea Park et à Nine Elms, où a déménagé début 2018 l’ambassade des États-Unis (précédemment sur Grosvenor Square, à Mayfair). Une première partie de Circus West Village, notamment des boutiques, des restaurants et des cafés, a ouvert en 2017. Les cheminées – qui ont été démontées pour être reconstruites, renforcées avec de l’acier et repeintes – seront achevées en 2020, tout comme l’ambassade, les premiers logements et les stations de métro. Il faudra attendre 2024 pour voir la fin des travaux.

www.batterseapowerstation.co.uk ; 188 Kirtling St, SW8 ; Battersea Park