Maison des vautours

L'avis de l'auteur Lonely Planet

faune

Le vautour avait disparu des gorges de la Jonte dans les années 1940. Grâce à une réintroduction réussie, ce champion du vol plané fait aujourd’hui admirer son impressionnante envergure (près de 3 m) sur les hauteurs des falaises du Truel. Quatre espèces et près de 1 000 individus nichent aujourd’hui sur les corniches rocheuses : principalement des vautours fauves, mais également le vautour-moine et le vautour percnoptère. Le gypaète barbu a, lui, été réintroduit en 2012. À l’entrée, une exposition didactique s’attarde sur les causes de leur disparition (chasse, manque de nourriture) et leur réintroduction à partir des années 1970. Un observatoire vidéo retransmet en direct et avec des commentaires les prises de vue de vidéos braquées sur les nids. Le clou de la visite se passe sur la terrasse d’observation, surplombant la Jonte, où des lunettes permettent d’approcher d’un peu plus près ces redoutables charognards.

05 65 62 69 69 ; www.vautours-lozere.com ; Le Truel, Meyrueis ; Le Truel, Saint-Pierre-des-Tripiers ; avr-juin et sept-oct mar-dim 9h30-18h, juil-août tlj 9h30-19h

Paramètres des cookies