Maternité suisse

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieu de mémoire

À la fin des années 1930, les Pyrénées-Orientales font face à l’afflux de près de 500 000 réfugiés espagnols fuyant Franco . Les malheureux sont parqués dans des conditions d’hygiène effroyables en Vallespir, en Cerdagne et sur la côte. De 1939 à 1944, le château d’en Bardou, restauré pour l’occasion, hébergea une maternité dirigée par une jeune infirmière suisse de la Croix-Rouge, Elisabeth Eidenben (1913-2011), membre du Secours suisse aux enfants. Près de 600 enfants de réfugiés, fils et filles d’Espagnols mais aussi de juifs allemands, y virent le jour, avant qu’elle ne soit fermée par les Allemands en 1944. La visite des lieux revient sur cette période trouble de l’Histoire notamment par le biais de nombreuses photos d’archives. À 2 km du centre-ville en direction de Bages, suivre le panneau (assez discret) sur votre droite.

04 68 95 89 03 ; www.maternitesuissedelne.com ; château d’en Bardou, rte de Bages ; mai-sept tlj 10h-12h30 et 14h-18h30, jan-avr et oct-déc mar-dim 10h-12h30 et 14h-17h, fermé 1re quinzaine jan

Paramètres des cookies