Les caves Byrrh

L'avis de l'auteur Lonely Planet

cave

En 1827, Simon et Pallade Viollet, deux frères marchands de tissus, créent à Thuir un chai destiné à produire un vin doux naturel à base de quinquina. La liqueur, initialement conçue comme un médicament, devint rapidement très populaire, et prit, en 1873, le nom de Byrrh. À partir de 1965, d’autres breuvages, comme le Cinzano ou Dubonnet, furent mis en bouteille à Thuir. Malheureusement, la baisse de la demande en vins doux condamna certaines marques. La visite des caves, qui s’effectue uniquement avec un guide, retrace le processus de fabrication de la fameuse liqueur et permet aussi d’admirer la plus grande cuve en chêne du monde, d’une contenance d’un million de litres. Et se termine, bien sûr, par une dégustation…

04 68 57 51 73 ; www.byrrh.com ; 1 bd Violet ; juil-août tlj 10h-11h30 et 14h-18h30, avr-juin et sept-oct 9h30- 11h30 et 14h30-17h30, nov-mars 2 visites uniques mar-dim 10h45 et 15h30

Paramètres des cookies