Porte Narbonnaise

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ouvrage fortifié

L’entrée principale de la Cité était aussi son talon d’Achille. Elle nécessitait une protection appropriée. D’où la création de ce bastion à la fin du XIIIe siècle, formé de deux tours massives dont la forme en éperon offrait une protection contre les béliers adverses. Autre subtilité, la barbacane de l’enceinte extérieure, une avancée en demi-cercle qui permettait de masser des troupes près du pont-levis pour contrecarrer les attaques ennemies. Le crénelage, les toits et le pont-levis sont dus à Viollet-le-Duc.

Paramètres des cookies