Palais des Archevêques

L'avis de l'auteur Lonely Planet

hôtel de villeet musées

Après le palais des Papes d’Avignon, cet ensemble monumental est le plus important du genre en France. Il est formé de deux palais situés de part et d’autre du passage de l’Ancre, dont le nom se réfère à l’ancre suspendue à l’une des arches du passage et qui symbolisait la dîme reçue par l’archevêque sur le poisson pêché.

Le palais Neuf, qui est en fait l’hôtel de ville de Narbonne a été commencé à la fin du XIIIe siècle dans le style gothique puis restauré par Viollet-le-Duc. Il est surmonté de trois tours carrées. La plus haute, le donjon Gilles-Aycelin, s’élève à 40 m. On atteint son chemin de ronde après une montée sportive de 162 marches (magnifique vue sur la ville et les clochetons de la cathédrale). Dans les anciens appartements des archevêques, le musée d’Art et d’Histoire expose une belle collection de peinture classique des Écoles française, italienne et flamande, ainsi que des faïences. Un fonds remarquable est dédié aux peintres orientalistes dans la dernière salle du musée.

Les bâtiments du palais Vieux, d’origine romane, conservent les collections du Musée archéologique, dont de belles mosaïques et fresques des Ier et IIe siècles. La plupart ont été prélevées sur le site archéologique du Clos de la Lombarde, quartier romain huppé, situé à 10 minutes à pied, que l’on peut visiter grâce à une poignée de bénévoles enthousiastes .

04 68 65 15 60 ; pl. de l’Hôtel-de-Ville ; juin-sept tlj 10h-18h, oct-mai tlj sauf mar 10h-12h et 14h-17h.www.amiscloslombarde.fr ; 28 rue Chanzy ; juil-août mer et sam 9h30-12h, sam 14-17h reste de l’année

Paramètres des cookies