Jama Masjid

L'avis de l'auteur Lonely Planet

mosquée

Immense et splendide, cette mosquée fut achevée en 1571 et comprend des éléments perses et indiens. Des marches en pierre grimpent vers l’entrée principale, la spectaculaire Buland Darwaza (porte de la Victoire), haute de 54 m, qui commémore la victoire d’Akbar au Gujarat.

Dans la cour, le somptueux tombeau du saint soufi Shaikh Salim Chishti, en marbre blanc avec une porte en ébène d’origine, fut achevé en 1581. Des peintures de fleurs aux couleurs vives ornent les murs intérieurs, et la voûte en bois de santal est incrustée de nacre. Les jali de marbre (écrans sculptés ajourés) comptent parmi les plus beaux du pays ; les femmes désireuses d’avoir un enfant viennent y attacher un fil. Les pierres tombales à droite du mausolée couvrent les sépultures de membres de la famille du saint. Elles avoisinent l’entrée d’un tunnel (fermée par une porte verrouillée) qui rejoindrait le fort d’Agra. Derrière cette entrée, sur le mur du fond, trois cavités faisaient partie de l’ancien système de ventilation : on peut encore sentir l’air frais qui s’y engouffre. À l’est du tombeau de Shaikh Salim Chishti se dresse un édifice en grès rouge, le mausolée d’Islam Khan, petit-fils du précédent, qui fut gouverneur du Bengale.

Dans le mur est de la cour, une entrée plus petite vers la mosquée, la Shahi Darwaza (porte du Roi), mène au palais.

Paramètres des cookies