Accès et renseignements

L'avis de l'auteur Lonely Planet

Le Taj Mahal est fermé le vendredi, sauf pour les musulmans qui viennent prier dans sa mosquée.

L’accès à l’édifice se fait par les portes est, ouest et sud. Les groupes ont tendance à emprunter les deux premières. Les visiteurs indépendants pénètrent plutôt par l’entrée sud, la plus proche du quartier de Taj Ganj (où sont regroupés les hébergements bon marché) et où la file d’attente est d’ordinaire plus courte qu’à l’entrée ouest. C’est toutefois à la porte est que l’on attend le moins, car il faut parcourir à pied 1 km depuis la billetterie située à Shilpgram, dans un complexe destiné aux touristes géré par l’État. Aux trois portes, hommes et femmes prennent des files séparées. Une fois votre billet en main, vous pourrez passer devant les Indiens qui attendent – l’avantage de payer un droit d’entrée élevé.

Les appareils photo sont autorisés, mais vous ne pouvez pas photographier l’intérieur du mausolée. L’usage des caméras est limité à certaines parties et celui des trépieds interdit.

N’oubliez pas de récupérer la bouteille d’eau (500 ml) et les protège-chaussures compris dans le billet d’entrée. Conservez aussi ce dernier pour bénéficier d’une modeste réduction si vous visitez le même jour le fort d’Agra, Fatehpur Sikri, le mausolée d’Akbar et l’Itimad-ud-Daulah. Vous pouvez également prendre un audioguide. Les sacs plus grands qu’une simple pochette doivent être laissés à la consigne gratuite de la porte ouest. Enfin, les agents de sécurité confisquent nourriture et tabac.

De la porte sud, on pénètre dans l’enceinte intérieure par une darwaza (porte monumentale) en grès rouge, haute de 30 m et gravée de versets du Coran.

Paramètres des cookies