Néa Moni

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

Au centre de l’île, le Néa Moni est un monastère byzantin du XIe siècle, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Jadis l’un des plus riches du pays, il attira d’éminents artistes byzantins pour réaliser les mosaïques de son catholikon (église principale). Pendant la guerre d’Indépendance (1821-1829), les Turcs incendièrent le monastère et massacrèrent les moines. Leurs crânes sont désormais conservés derrière une vitrine, dans la chapelle à gauche de l’entrée principale.

nouveau monastère ; 9h-13h et 16h-19h

Paramètres des cookies