-->

Goa Gajah

L'avis de l'auteur Lonely Planet

grotte

Il n’y a jamais eu d’éléphants à Bali (mis à part ceux destinés aux touristes) ; l’ancienne Goa Gajah doit peut-être son nom à la Sungai Petanu, autrefois appelée rivière de l’Éléphant, ou à la paroi rocheuse, qui évoque un pachyderme. Elle se trouve à environ 2 km au sud-est d’Ubud, sur la route de Bedulu.

Les origines de la grotte sont obscures. La légende veut qu’elle ait été creusée par l’ongle du géant Kebo Iwa. En réalité, elle date probablement du XIe siècle, et existait certainement lors de l’annexion de Bali par les Majapahit. Elle fut redécouverte par des archéologues hollandais en 1923 ; le bassin et les fontaines furent retrouvés en 1954.

La grotte est taillée dans une paroi rocheuse et l’on entre par la bouche caverneuse d’un démon. À l’intérieur de la grotte en T, on voit des vestiges d’un lingam, symbole phallique du dieu hindou Shiva, et d’un yoni, son équivalent féminin, ainsi qu’une statue de Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, fils de Shiva. Dans la cour devant la grotte, six personnages féminins alimentent en eau deux bassins d’ablutions carrés.

De Goa Gajah, vous pourrez descendre à travers les rizières jusqu’à la Sungai Petanu où il est possible d’explorer une petite grotte et d’admirer les vestiges de stupas sculptés sur la paroi d’une falaise.

Mieux vaut arriver avant 10h pour éviter le cortège des touristes débarquant des bus.

grotte de l’Éléphant ; Jl Raya Goa Gajah ; tarif plein/enfant 15 000/7 500 Rp, parking moto/voiture 2 000/5 000 Rp ; 8h-17h30