Gamla Uppsala

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Comptant au nombre des plus importants sites du genre en Suède, Gamla Uppsala (à 4 km au nord d’Uppsala) comprend 300 monticules funéraires datés du VIe au XIIe siècle. Les trois plus anciens sont aussi les plus impressionnants. On dit qu’ils seraient les sépultures de trois rois de l’ère pré-viking, Aun, Egil et Adils, que l’on rencontre dans le poème épique anglo-saxon du VIIe siècle Beowulf et dans la Ynglingsaga, rédigée au XIIIe siècle par l’historien islandais Snorri Sturluson. Des recherches récentes tendent toutefois à montrer que l’occupant de l’Östhögen (tertre est) est une femme, probablement une régente morte aux alentours de 30 ans.

Scientifique et écrivain, Olof Rudbeck (1630-1702) soutint, dans son livre Atlantica de 1679, que Gamla Uppsala, non contente d’être le berceau de la culture occidentale, était également la mythique cité perdue d’Atlantis. Si les assertions de l’auteur relèvent de l’improbable, l’endroit n’en est pas moins intéressant. Vous pourrez en apprendre davantage dans le musée voisin ou vous promener seul.

Ce site funéraire avait du reste déjà fait, en amont, l’objet de spéculations. Des écrits, comme ceux du chroniqueur médiéval Adam de Brême – qui ne s’est en réalité jamais rendu sur place –, font état d’un grand temple doré dès le Xe siècle. Des sacrifices humains et animaux auraient été organisés dans des forêts sacrées, à proximité.

Avec l’avènement du christianisme en Suède, puis son instauration officielle au XIe siècle, le culte païen disparut progressivement. À partir de 1164, l’archevêché d’Uppsala siège dans la cathédrale, qui se trouvait en lieu et place de l’actuelle église.

Si vous souhaitez faire une balade à pied ou à vélo, l’Eriksleden est un “sentier de pèlerinage” de 6 km entre la cathédrale d’Uppsala et l’église de Gamla Uppsala. Son nom vient d’Éric IX, dit “le Saint”, couronné roi de Suède en 1155 environ, et qui périt d’une main danoise quelques années plus tard. On raconte que sa tête aurait roulé le long de la colline, et qu’une source aurait jailli à l’emplacement exact où elle s’arrêta. Ce chemin mène également à une arête escarpée, Tunåsen, qui offre une vue panoramique sur la région (suivre les indications le long d’Eriksleden, jusqu’à “Utsiktsleden”, juste au sud de Gamla Uppsala).

www.arkeologigamlauppsala.se ; 24h/24; 2

Paramètres des cookies