-->

Abbaye de Valcroissant

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ferme cistercienne

Nichée, solitaire, dans un vallon sauvage à 6 km de Die, au pied de la montagne de Glandasse (la beauté du paysage est époustouflante), Notre-Dame de Valcroissant fut fondée en 1188 par des moines cisterciens de l’abbaye de Bonnevaux, en Isère. Le monastère connut une certaine importance dans la région de Die, jusqu’à la fin du XIVe siècle. Ruinée après la guerre de Cent Ans, l’abbaye fut délaissée par les cisterciens et transformée en ferme – ce qu’elle demeura lorsqu’ils en reprirent possession en 1606. Vendue comme bien national en 1791, l’abbaye est depuis lors une exploitation agricole privée. Elle a conservé, 800 ans après sa fondation, l’essentiel de ses bâtiments mêlant styles roman méridional (l’église) et gothique primitif (le réfectoire). La visite permet de découvrir le réfectoire qui a conservé des vestiges de peintures du début du XIVe siècle, ou encore la très belle salle capitulaire, sur croisée d’ogives, qui ouvre sur l’ancien cloître. Des concerts de musique classique sont proposés aux beaux jours.

Si la beauté des lieux vous touche, sachez qu’il est également possible d’y dormir. Vous pourrez ainsi partir à la découverte des alentours, notamment au gré du Circuit du Paradis, une boucle de 8,6 km, à effectuer à pied (3 heures de marche, 425 m de dénivelé) ou à vélo.

04 75 22 12 70 ; www.abbayedevalcroissant.eu ; visites guidées mai ven 17h, juin et sept mer 17h, juil-août lun, mer, ven 17h