-->

Villages du Rustinu

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine religieux

Outre l’atmosphère de bout du monde qui caractérise le Rustinu, son principal attrait tient à son patrimoine religieux. De Morosaglia, on rejoint assez facilement Valle di Rustinu, où s’élèvent les ruines de l’église Santa Maria (Xe siècle) et de son baptistère (XIIe siècle), à l’écart du village. De là, la route sinue jusqu’à Pastoreccia, où l’on peut admirer les superbes fresques du XVe siècle qui tapissent l’intérieur de la chapelle San Tumasgiu au toit de lauzes (à l’écart du village, en surplomb de la vallée du Golo). On peut ensuite faire une longue boucle sur une route en corniche et passer par Bisinchi, Campile et Ortiporio, un village lui aussi doté d’une très belle église à la façade incurvée vers l’intérieur.