Empúries

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines grecques et romaines

Fondée au VIe siècle av. J.-C. par les Phocéens, Empúries (Amporias en castillan) est l’un des plus beaux sites antiques de l’Espagne, et fut sans doute la première et certainement l’une des plus importantes colonies grecques de la péninsule Ibérique. Les marchands phocéens s’établirent d’abord sur une petite île, aujourd’hui reliée à la terre et abritant le village de Sant Martí d’Empúries. Quelques années plus tard, ils s’étendirent sur le site archéologique actuel. Nommée Emporion (signifiant “le marché”), la colonie développa d’intenses activités commerciales. En 218 av. J.-C., lors de la seconde guerre punique opposant Rome à Carthage, l’armée romaine y débarqua pour couper les lignes de ravitaillement d’Hannibal. Vers 195 av. J.-C., un camp militaire s’y installa et, dès 100 av. J.-C., une cité vit le jour. Sous Auguste, elle fusionna avec l’ancienne cité grecque et prit le nom d’Emporiae. Délaissée au profit d’autres colonies, elle fut abandonnée à la fin du IIIe siècle. Subissant divers aléas de l’Histoire, la cité fut peu à peu ensevelie durant un millénaire jusqu’à sa redécouverte au XXe siècle : en 1908 commencèrent les fouilles archéologiques, qui n’ont depuis jamais cessé.

Battue par le vent, la ville grecque occupe la partie basse du site, la plus proche du rivage. Elle s’étendait sur 2,5 ha. Dressant des colonnes brisées vers le ciel, elle est encadrée, côté sud, par d’épais murs défensifs. En son sein, on trouve le temple d’Asclépios (dieu de la Médecine), où trône une copie de la statue d’origine, et l’agora (grand-place) avec les restes d’une basilique paléochrétienne et de la stoa (marché couvert). Séparant la ville grecque de la ville romaine, le musée présente les découvertes des fouilles : de magnifiques mosaïques, sculptures et coupes, la statue d’Ascépios ainsi qu’un buste de Bacchus en marbre de Carrare du IIe siècle. Sur les hauteurs, la ville romaine, plus étendue, conserve des mosaïques d’une maison du Ier siècle av. J.-C., un forum et des remparts. À l’extérieur des murailles, se dressent les vestiges d’un amphithéâtre ovale.

Certains jours, des visites amusantes sont guidées par des “Romains” qui expliquent les fonctions des différents bâtiments.

972 77 02 08 ; www.mac.cat ; Carrer Puig i Cadafalch ; 10h-20h tlj juin-sept, 10h-18h tlj oct à mi-nov et mi-fév à mai, 10h-17h mar-dim mi-nov à mi-fév

Paramètres des cookies