Brandts

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

L’ancienne usine textile du Brandts Passage a été ingénieusement réaménagée en un vaste centre artistique aux expositions tournantes bien pensées (comme cette captivante exposition sur les tatouages lors de notre visite). Entrée gratuite après 17h le mardi.

La Brandts Samling (collection permanente) revient sur 250 ans d’art danois, des œuvres classiques aux contemporaines. Elle comprend aussi une impressionnante galerie de photographie internationale.

Parmi les joyaux du musée, on mentionnera les portraits de Christoffer Wilhelm Eckersberg (le “père de la peinture danoise”), le puissant Udslidt (“Épuisé” ; 1889) de HA Brendekilde, représentant un fermier évanoui, le rayonnant Italienske markarbejdere (“Ouvriers agricoles italiens” ; 1880) de PS Krøyer, ou encore l’envol de cygnes du Svanerne letter, Fiil Sø par Johannes Larsen, originaire de Fionie.

Au troisième niveau, le Danmarks Mediemuseum revient sur l’histoire des médias danois (surtout en danois, mais une tablette est fournie pour suivre dans les autres langues).

Les environs du Brandts recèlent de superbes fresques et autres œuvres de street art.

www.brandts.dk ; Brandts Torv ; billet combiné adulte/enfant 90 Dkr/gratuit ; 10h-17h mar, mer et ven-dim, 12h-21h jeu

Paramètres des cookies