-->

Santa Ana

L'avis de l'auteur Lonely Planet

vestiges

Fondée en 1633 et transférée à cet endroit en 1660, Santa Ana a été partiellement dégagée de la forêt touffue. À son apogée, plus de 7 000 Guaraní vivaient dans le village. L’énorme place de 140 m2 témoigne de son importance passée. Au faîte des murs épais de l’église, dont aucun élément décoratif ne subsiste, des figuiers étrangleurs donnent une allure dramatique à ce qui devait être un édifice splendide. Le cimetière aujourd’hui abandonné fut utilisé jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle.

www.misiones.tur.ar ; 7h-18h avr-oct, 7h-19h nov-mars