Abbaye de Marmoutier

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine religieux

Fondée au VIe siècle par un disciple de saint Colomban (moine irlandais évangélisateur d’une grande partie de l’Europe occidentale), l’abbaye de Marmoutier a alterné périodes de prospérité et de déclin, jusqu’à sa confiscation à la Révolution. La façade occidentale de l’abbatiale, en grès rose et jaune, se présente au visiteur comme une forteresse avec trois tours, de style romano-byzantin. L’intérieur est remarquable avec sa nef gothique du XIIIe siècle qui compte quatre travées. Dans le chœur, on peut admirer de très belles boiseries en chêne sculpté du XVIIIe siècle. L’orgue de l’abbatiale, sur lequel Albert Schweitzer aimait à s’entraîner, est l’un des plus célèbres d’Europe. Construit en 1707 par le facteur d’orgues André Silbermann (à qui l’on doit également l’orgue d’Ebersmunster, au nord de Sélestat), il a traversé les siècles sans modification majeure. Le dimanche à 17h, en juillet et en août, des concerts d’orguesont organisés. Un Centre d’interprétation de l’orgue ouvrira à l’automne 2017 (50 rue du Couvent) dans un bâtiment de l’ancienne abbaye. Plus de renseignements auprès de l’office du tourisme.

Au sous-sol de l’église, une crypte archéologique se visite. Des fouilles ont mis au jour les vestiges d’une église mérovingienne construite en 724. On peut ainsi voir les soubassements d’un petit hôtel et des sarcophages en bois et en grès.

De retour sur le parvis de l’église, vous remarquerez les bas-relief qui décorent la façade du bâtiment. L’un d’eux représente un monstre à trois têtes qui semble tenir entre ses jambes d’autres têtes. Selon les spécialistes, la scène représente Birgit la déesse-mère, patronne des druides. Selon la mythologie celte, elle symbolise la fécondité et règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine. Chaque année, en septembre, un concours de sculpture sur pierre se déroule devant l’abbatiale. Plusieurs artisans sont invités à réaliser une œuvre sur le thème de l’art roman, en grès des Vosges bien entendu.

Paramètres des cookies